Indonésie: itinéraire 2 semaines à Bali 

La suite de notre voyage en Indonésie, nous emmène sur l’île des Dieux, celle dont tout le monde parle: Bali ! Rien que son nom m’évoque des paysages de rizières,  des plages volcaniques, des couchers de soleil sur la mer et des balades en scooter au milieu des palmiers… Et en réalité, Bali c’est tout cela à la fois avec l’hospitalité incroyable des balinais, la découverte de la culture et des cérémonies hindouistes et la promesse d’un voyage inoubliable en plus ! Bref, je vous emmène découvrir une île pas très grande mais riche en paysages et activités à faire. J’y suis restée plus de 3 semaines et je n’ai pas vu le temps passer. Je vous présente notre itinéraire de 2 semaines à Bali !

Notre itinéraire à Bali

Amed: 3 jours
Sidemen: 2 jours
Munduk: 2 jours
Ubud: 4 jours
Nusa Penida: 3 jours
Canggu & Uluwatu: 2 jours
Les infos pratiques pour visiter Bali

 

Étape 1: Amed – Mon coup de coeur

 

Nous débarquons à Amed après avoir passé 10 jours à Lombok et quelques jours à Gili Meno. C’est donc notre toute première étape sur l’île des Dieux. Amed se situe au nord-est de Bali, au pied du volcan Agung, le long de la côte. Nous avions très peu d’attente pour cette étape parce que nous avions décidé de venir exclusivement pour faire de la plongée sur l’épave de l’USAT, un navire de transport de l’armée américaine coulé par un sous-marin japonais en 1942. Cette épave est maintenant recouverte de magnifiques coraux où vivent des milliers de poissons. Au programme de ces deux journées donc: plongée et snorkeling…Mais… Très vite, je me suis rendue compte qu’Amed c’était beaucoup plus qu’un lieu de plongée et je suis tombée sous le charme de l’ambiance chill, paisible et loin des foules. Nous croisons très peu de touristes et on peut se balader facilement en scooter pour découvrir les alentours, faire des arrêts plage, des moments snorkeling, tester des restaurants locaux et profiter de l’ambiance. Pour résumer, Amed c’est des plages noires volcaniques, des vues incroyable sur le volcan, des fonds marins riches, une ambiance à la Caraïbe…  Tout a été magnifique! On peut même partir un peu plus loin et aller visiter quelques temples ou quelques points de vue bien sympas. Gros coup de coeur donc pour celle qui restera la plus belle surprise !

Que faire à Amed ?
  • De la plongée: Vous l’aurez compris, Amed est réputée pour ses sites de plongée. Les plus connus sont Coral Bay et sur l’épave de l’USAT. Je vous recommande le centre plongée francophone Abyss.
  • Du snorkeling: Les meilleurs endroits sont Pantai Jemeluk (voir ici), Amed beach (voir ici) et Lipah Beach (voir ici) pour les tortues
  • Se balader en scooter
  • Prendre un verre au coucher du soleil au Warung Bobo (sur la plage) ou au Sunset Point
  • Aller aux points de vue de Lahangan Sweet Gulinten,
  • Visiter le temple de Tirta Gangga: Un Palais aquatique ou le Lempuyang

Mes bonnes adresses

Pour dormir
Green Coco House
Prix: 20€ la nuit avec petit déjeuner

Pour manger ou boire un verre
Sunset Point Amed
Voir ici sur Maps
Une superbe terrasse avec la meilleure vue pour le coucher du soleil (mais il faut arriver tôt pour trouver de la place)

Warung Bobo
Voir ici sur Maps
Sur la plage, il y a du très bon poisson et une très belle ambiance
Prix un peu plus cher que dans un restau local mais très corrects

Joli Best view café
Voir ici sur Maps
Idéal pour un lunch ou pour boire un verre
Préparent des plats veggies et alternatifs

Green Melon Warung
Voir ici sur Maps
Restaurant local typique indonésien
Très bon et très bon marché

Pour faire de la plongée
Nous sommes allés avec Abyss Dive Center, un centre de plongée francophone qui nous a été recommandé plusieurs fois.
L’avantage est que l’on peut partir en plongée en petit groupe avec un instructeur francophone et en plus, ils nous offrent une vidéo de notre plongée!
Prix: Environ 60€/personne pour 2 plongées (baptême ou refresh)

Pour rejoindre les Gilis
Pour faire la traversée d’Amed vers les Gilis nous avons pris un « fast boat » de la compagnie Free Bird Express.

 

Étape 2: Sidemen et ses 50 nuances de vert

Nous quittons Amed pour rentrer dans les terres agricoles de Bali: notre prochaine étape est Sidemen, un village encerclé de larges rizières surplombées par le volcan Agung. C’est donc une destination 100% nature où le tourisme se développe de plus en plus, après avoir longtemps été ignorée. Lorsque la météo est clémente, le décor est vraiment magnifique. Pour nous, le séjour a été très (trop) court car nous ne sommes restés que 1 nuit et nous avons dû concilier avec un peu (beaucoup) de pluie. On s’est baladé dans les rizières, sans trop de programme, mais il existe plusieurs itinéraires balisés pour celles et ceux qui le souhaite. Nous déambulons en scooter sur les routes du coin avec point de vue magnifique sur point de vue magnifique: des terrasses en rizière, des champs de chili (piments), des plantes de cacahuètes… le tout dans un décor valloné, nous voici dans 50 nuances de vert. Malheureusement, à cause de la pluie, nous n’avons pas pu profiter du lendemain et avons été obligé de partir plus tôt que prévu… Ça nous apprendra à vouloir passer qu’une seule nuit!  Pour l’anecdote, nous sommes revenus à Sidemen à la fin de notre voyage (en faisant la route depuis Ubud) mais malheureusement la météo n’était toujours pas avec nous, alors si vous avez la chance d’être à Sidemen sous le ciel bleu avec vue sur le volcan: dégustez!

Que faire à Sidemen ?
  • Une petite randonnée dans les rizières et se perdre dans les champs: Coup de coeur
  • Faire un plongeon dans l’une des cascades de la région comme la Gembleng waterfall
  • Créer ses propres bagues au Agung Silver: nous n’avons pas testé mais en avons beaucoup entendu parlé. Il est possible de venir avec son or ou son argent et de créer ses propres bagues ou alliances
  • On peut également faire du rafting ou d’autres activités
  • Bon à savoir: Aux alentours de Sidemen il y a beaucoup de logements insolites (des maisons en bambou au autres), donc c’est aussi une chouette expérience. Nous avons testé un logement insolite, à découvrir dans Mes bonnes adresses.

Mes bonnes adresses

Pour dormir
Fiji Valley
Prix: 69€ la nuit avec petit déjeuner
Logement insolite
Nous avons un avis partagé sur ce logement parce qu’étant tout ouvert, et puisqu’il a beaucoup plu, c’était très humide et difficile de dormir paisiblement…

 

Pour manger

Je recommande également le restau de Biji Valley 
Cuisine mexicaine
Voir ici sur Maps

Étape 3: Munduk, au milieu de la nature et des cascades

Munduk est un village perché dans les montagnes au nord de Bali. C’est également une destination très nature où la nature est verdoyante. Nous dormons dans un charmant bungalow-chalet au milieu des rizières et la forêt à perte de vue. L’endroit est calme et on se sent vraiment privilégiés d’être au milieu de villages et des habitants. Nous passons deux jours à Munduk avec au programme: nature, randonnée et cascades. Nous avons également profité d’être loin des lieux touristiques pour participer à un atelier de cuisine tous les 2 chez Jero. Nous avons donc passé une soirée à préparer plusieurs plats typiques indonésiens et à les déguster ensuite (des lumpias farçies avec de snouilles, du soja, de la carotte et une sauce à la cacahuète; du poulet au curry et le fameux nasi goreng ! La journée, nous avons exploré les alentours en partant, sur les conseils des locaux, pour une petite randonnée au milieu de la Golden Valley, où se trouvent 3 cascades. Sur le chemin on croise de nombreuses personnes qui récoltent des clous de girofle dans les arbres, avant de les faire sécher pour pouvoir les vendre. La balade nous fait découvrir au total 3 cascades et c’est super sympa !  Enfin de la nature préservée, de l’air frais (il fait beaucoup moins chaud qu’ailleurs) et ça fait du bien !  Nous sommes ensuite partis nous balader autour des lacs, jusqu’à Pura Ulun Danu Bratan. Ces 2 jours dans la région de Munduk ont été une très (très) belle surprise! Encore une… décidément. Le coté nature, loin des foules, l’authenticité, les échanges avec les locaux, les paysages… c’est clairement une destination hors des sentiers battus et ça, j’adore!

Que faire à Munduk ?
  • La randonnée dans la Golden Valley pour visiter les 3 cascades. À savoir qu’il faut payer entre 10k est 20k roupies (0,67€ à 1,34€) pour pouvoir accéder à chacun des sites. Le début de la balade se trouve au Munduk Waterfal Parking
  • Il y a énormément de cascades et beaucoup de possibilités de sortir des sentiers battus (sans aller forcément là où tout le monde va). Je conseille de faire une petite recherche sur Google Maps ou de demander aux locaux qui seront ravis de vous aider
  • Visiter le temple Pura Ulun Danu Bratan Voir ici sur Maps.

Mes bonnes adresses

Pour dormir
Bali De Pardis Cottages
Prix: 25€ la nuit avec petit déjeuner

Étape 4: Ubud, la capitale culturelle et spirituelle

Ubud est considérée comme la capitale culturelle de Bali. Située au centre de l’île, Ubud est une petite ville entourée de rizières en terrasse, quoi que le paysage est devenu assez construit au fil des années. Ici, la nature est belle mais il pleut beaucoup. Après le calme de Munduk, c’est un sacré contraste d’arriver à Ubud où les rues grouillent de monde, de deux-roues et de voitures. Mais malgré l’agitation continue, il y a quelque chose de « paisible » dans l’air… Peut-être cette végétation omniprésente, ou ces dizaines de singes qui se baladent tranquilles, tantôt sur les cables électriques, tantôt sur la route, ou peut-être ces dizaines de centres de yoga, de méditation, de massage et de bien-être. Oui, il n’y a pas de doute, Ubud est avant tout une ville qui se vit!  Et ça tombe bien parce qu’on a prévu plusieurs jours (et j’y resterai par la suite une semaine seule) et c’est le parfait endroit pour découvrir la culture balinaise, faire un peu de shopping dans les marchés locaux, se prendre un moment pour soi en testant le massage balinais (Testé et approuvé!), prendre un cours de yoga, tester différents restaurants locaux & warungs, et puis grâce à sa position centrale Ubud est le départ parfait pour des excursions à la journée. Nous avons bien profité de ces moments et personnellement, j’ai adoré! J’y suis restée plus d’une semaine et c’était top! J’ai même habité 3 jours chez une famille balinaise où j’ai été invitée à un mariage, mais ça, je vous le raconte une prochaine fois 🙂

Que faire à Ubud ?
  • Se balader dans le centre d’Ubud: visiter le Ubud Palace, le Saraswati Temple
  • Faire un peu de shopping sur les marchés de créateurs locaux: plusieurs marchés dans le centre d’Ubud, tout peut se faire à pied
  • Assister à un spectacle de danse ou d’animation balinaise: On peut acheter facilement des places pour le jour même devant le Ubud Palace
  • Visiter les rizières de Tegalalang
  • Faire un cours de Yoga
  • Journée dans les cascades aux alentours d’Ubud:
  • Visiter les temples aux alentours d’Ubud
  • Pour une expérience authentique et différente, un séjour chez l’habitant. Pour découvrir la culture et les balinais, quoi de mieux que d’aller passer quelques jours dans une famille ? J’ai eu la chance de passer 3 jours au nord d’Ubud dans le village de Kiliki (plus d’infos dans mes bonnes adresses)La liste des choses à faire à Ubud est très longue. J’hésite même à en écrire un article dédié:  Je reviens très vite pour compléter cette partie !
Mes bonnes adresses

Pour un logement luxueux
Madani Antique Villa
Prix: 120€ la nuit avec petit déjeuner
Villa privée avec piscine : un petit paradis 

On s’est fait plaisir dans ce logement mais il y a pleins de logement incroyables à Ubud et aux alentours !
Et pour tous les budgets

Pour les voyageurs solo et/ou petits budgets (women only):
Arya Wellness
Auberge de jeunesse (mais qui propose aussi des chambres seules)

Pour dormir chez l’habitant
Rumah Keluarga Bali
Voir ici sur Maps

Un séjour chez Nyoman, Rai et Eka qui parlent français et qui se feront un plaisir de partager avec vous.
Pour réserver, ça se passe par whatsapp (leur numéro est sur Google Maps)

Pour faire du Yoga
Yoga Barn
Voir ici sur Maps

150k roupies/cours
Il y a des cours à toute heure de la journée, tous les jours.
Le lieux est spécial et les profs – venus du monde entier – sont incroyables

Pour un massage
Cantika Zest
Voir ici sur Maps
Je recommande 1000 fois cet endroit, tout était incroyable, une vraie expérience !
Allez-y les yeux fermés!

Pour manger
La liste est longue également, je reviens très vite pour la compléter

Yellow Flower Café
Warung Makan Bu
Melali Ubud
Sinduk Warung
Tutmak warung

Pour faire son shopping
Dans les différents marchés au centre d’Ubud
Ou dans la rue vers Tegalalang (Raya Tegallalang)

 

Étape 5: Nusa Penida

Nusa Penida est une petite île au sud-est de Bali. On y vient pour ses magnifiques points de vues (ultra connus), pour nager avec des raies mantas et pour prendre des vacances dans les vacances. Pour venir à Nusa, nous avons repris un bateau (fast boat) qui a mis un peu moins d’une heure pour arriver au nord de Nusa Penida. Dès notre arrivée on ressent une ambiance différenbte, très sympa même si beaucoup de voyageurs n’y passent que la journée en faisant des tours organisés. Du coup, nous avons décidé d’y passer 3 nuits pour prendre notre temps. L’une de nos motivations est d’aller faire de la plongée pour aller voir les raies mantas et découvrir le monde sous-marin! Comme à chaque fois, dès notre arrivée à Penida, on négocie la location d’un scooter et on part se balader. Ici les routes sont étroites et pas en très bon état, donc même si l’île est petite les distances nous paraissent parfois assez longues. Mais comme à chaque fois, on ne s’ennuie pas car les paysages sont toujours sublimes. D’ailleurs, l’image la plus connue de Bali vient d’ici (si, si, vous savez la photo de couverture de l’article, ce spot que l’on voit partout) c’est le fameux Kelingking Beach à la forme d’un dino! On se rend donc compte qu’à Nusa Penida c’est un peu le rendez-vous des instagrameurs qui font étape à chaque point de vue pour faire et refaire la même photo qui a déjà été prise des milliers de fois dans la journée. Est-ce qu’on a fait pareil ? Peut-être un peu, mais pour pouvoir sortir des sentiers battus, on a décidé de prendre le temps de découvrir autre chose. Pari gagné puisque grâce à nos hôtes, nous avons eu la chance d’être invités à une cérémonie hindouiste dans un temple et nous avons pu échanger pas mal sur la culture balinaise. Et puis on a vu des raies mantas, et on a trouvé un logement pépite: une cabane dans un arbre pour les backpackers !

Que faire à Nusa Penida ?
  • Kelingking beach Nusa Penida: L’endroit a été rebaptisé comme étant le cap « T-Rex » pour sa ressemblance avec un dinosaure… vous avez vu ?
  • Broken beach
  • Crystal bay
  • Diamond beach (le matin, au soleil)
  • Plongée avec les raies mantas: Nous devions plonger avec Purple Dive Nusa Penida (recommandés plusieurs fois sur place) et Romain a finalement plongé avec Reeflex Divers Penida (pour des raisons de disponibilités donc n’hésitez pas à réserver plusieurs jours à l’avance!). Tous les deux sont des centres francophones.
    Je n’ai malheureusement pas pu faire de plongée à cause d’un problème d’oreille survenu quelques jours avant, j’ai donc été faire un « snorkeling tour » de 2 heures qui promet de nous emmener nager avec des raies mantas. J’ai longtemps hésité à y aller, ayant peur de participer à une activité très touristique ne respectant pas le bien être des animaux et… C’était carrément le cas! J’ai fini par ne pas aller dans l’eau et je suis allée me baigner de mon côté. J’ai finalement eu la chance de nager seule avec une raie manta à mes côtés qui fuyait les dizaines (au moins 50) nageurs qui la poursuivait… La pauvre. Donc oui, je déconseille fortement le snorkeling sauf si c’est en tout petit groupe. La plongée, par contre était top (Expérience vécue par Romain avec Reeflex)

Mes bonnes adresses

Pour dormir
Gading Treehouse
Prix: 20€ la nuit avec petit déjeuner
Logement dans un arbre (salle de bain commune)

 

Un logement pépite et coup de coeur pour l’accueil et l’hospitalité des tenants !
ils nous ont même invité à une cérémonie hindouiste au temple le soir.

Pour manger ou boire un verre
Secret Penida café
Amok Sunset Cafe: près de Crystal bay pour le coucher du soleil!

 

Étape 6: Canggu & Uluwatu

Pour cette dernière étape du voyage, je suis seule en mode « digital nomade ». Après être restée une semaine à Ubud – en auberge de jeunesse et dans une famille balinaise – j’ai décidé d’aller dans le sud de Bali là où on retrouve le plus grand nombre de voyageurs. En effet, le sud de Bali est la zone la plus touristique et la plus prisée par les surfeurs du monde entier, mais également par les voyageurs qui souhaitent avoir du soleil et aller à la plage. Je me suis installée plusieurs jours à Canggu, une petite ville en pleine expansion, qui accueille de nombreux digital nomades et par conséquent tout le confort « à l’occidentale ». Même s’il y a pleins de choses cool à faire par ici, ce n’est clairement pas ma partie préférée de Bali. Je ne pense pas que ce soit une destination à privilégier pour celles et ceux qui recherchent de l’authenticité et des échanges avec la culture locale. Encore une fois, tout dépend de ce que l’on recherche 🙂

 

Que faire à Canggu & Uluwatu ?
  • Je reviens très vite pour compléter cette partie

Mes bonnes adresses

Pour manger

  • Je reviens très vite pour compléter cette partie

Infos pratiques pour un voyage à Bali, en Indonésie

Quand partir à Bali ?

La meilleure saison pour partir à Bali est la saison sèche qui s’étend d’avril à octobre, mais avec le changement climatique il faut s’attendre à avoir de la pluie pendant la saison sèche aussi. Il fait généralement plus beau au nord de l’île, lorsqu’il peut pleuvoir aux environs de Ubud. De manière générale, il vaut mieux ne pas se fier à la météo de nos téléphones, parce que le climat à Bali est tropical, ce qui signifie que le temps peut-être orageux, mais cela signifie souvent qu’il fait beau et ensoleillé toute la journée.
Pour éviter la haute saison touristique, il vaut mieux éviter les mois de juillet – août et décembre.

Comment arriver à Bali ?

  • Par avion: Si vous arrivez de l’étranger ou que vous atterrissez à l’aéroport de Jakarta (la capitale indonésienne), il vous faudra prendre un vol jusqu’à l’aéroport de Denpassar, l’aéroport principal de Bali
  • Par bateau: Si vous êtes à Lombok ou sur les Gilis, vous pouvez rejoindre Bali par bateau (en fast boat). Il existe plusieurs compagnies (mais elles changent régulièrement, donc il vaut mieux se renseigner directement sur place)

Comment se déplacer sur place ?

  • En scooter: À Bali le moyen le plus simple et facile pour se déplacer est le scooter (si vous avez votre permis de conduire international!)
    Personnellement, j’ai adoré pouvoir explorer les alentours à deux roues! La location du scooter est assez simple puisqu’il suffit de se renseigner une fois arrivés sur place. Chaque hébergement vous proposera une solution scooter.
  • En taxi/Taxi: Pour nos trajets longues distances nous avons toujours réservé un chauffeur. Le prix pour un trajet varie entre 20 et 35€ (350k – 600k IDR)
  • En Gojek ou Grab: Ce sont les « Uber » d’Indonésie qui proposent de nous emmener en scooter où l’on veut ! L’avantage est que ça va plus vite (car en voiture, on reste facilement coincé dans le trafic) et c’est pas très cher!

Quel budget pour 2 semaines ?

  • Pour les logements: Il y a énormément d’offres de logements mais également énormément de prix. Donc ici, les prix varient entre 20 et +100€ la nuit pour 2. Nous avons alterné le type de logement et nous avons dépensé 500€ pour 2 pour 2 semaines.
  • Pour manger: Si on mange local (dans les warungs), on peut manger pour 10€/jours par personne (hors Canggu et le sud).
  • Pour se déplacer en scooter: Il faut compter environ 5€/jour pour la location d’un scooter. Sinon, en utilisant les Gojek & Grab scooter.
  • Pour les plus longs trajets: La plus grosse dépense ce sont les transports internes, que nous avons fait en taxi privé, parce qu’il y a pas (ou presque pas) de transports publics. Chaque trajet coûtait entre 20 et 35€ pour 2.
  • Pour les activités: Les activités ne coûtent jamais très cher, mais il faut toujours débourser quelques roupies pour payer le parking moto ou pour les droits d’entrée: entre 1€ et 7,5€Pour finir, je pense que le budget total dépend fortement du type de logements que l’on choisi car c’est ce qui peut complètement changer le voyage (entre 10€ et +100€ la nuit).

Quelle monnaie ?

La monnaie à Bali est la même qu’ailleurs en Indonésie: les roupies indonésiennes IDR
1€ = 16 500 IDR

Est-ce que Bali est trop touristique ? Est-ce qu’il y a beaucoup de monde ?

Bali, l’île des Dieux et ses 5 780 km² attirent 85% du tourisme en Indonésie. Elle est donc l’île la plus touristique et oui, il y a du monde. MAIS comme partout, c’est au voyageur de créer son voyage et de faire des choix.
Visiter Bali « autrement » et hors des sentiers battus, c’est possible ! Alors, n’oubliez pas: Osez explorer l’inconnu, ces lieux dont on parle pas ou peu. Osez faire de votre voyage, une aventure unique.
Et sinon, il y a tellement d’autres îles indonésiennes qui n’attendent qu’à être découvertes !

Comment préparer son départ ?

  • L’assurance de voyage: Comme pour tout voyage, il vaut mieux souscrire à une assurance de voyage avant de partir (pour éviter les pépins)! Nous passons toujours avec Chapka Assurance pour leur assurance sur-mesure tout au long de notre voyage.
  • Recueillir les infos et préparer le voyage: Il existe plusieurs groupes Facebook des « Français à Bali » ou des « Francophones en Indonésie » où l’on peut s’échanger le plein de bons conseils
  • Le permis international: On peut louer facilement des scooter partout dans Bali. Il faut par contre être en possession d’un permis international (En Belgique, les délais sont de 10 jours, mais en France apparemment c’est plutôt 2 mois).
  • Vaccin Covid ? Depuis décembre 2022, l’Indonésie a ouvert ses frontières à tous les voyageurs, plus besoin de montrer une preuve de vaccination ou un test PCR !

Ce que j’aurais aimé savoir avant de partir 

Bien que touristique, l’île de Bali regorge de beaux endroits et d’expériences à vivre loin des foules !

Si on veut éviter le monde, il faut éviter LA cascade ou LE temple que l’on retrouve sur Instagram. Il y a de très nombreux temples et cascades qui sont moins connues (ou moins partagées sur les réseaux sociaux) et qui sont tout aussi beau.

En résumé, ce premier voyage à Bali et en Indonésie a été une magnifique expérience, riche à tous les points de vue.
Je redoutais d’aller à Bali parce que j’avais peur que ce soit une destination trop touristique, mais j’ai adoré sortir des sentiers battus, rencontrer les gens, découvrir la culture balinaise, rencontrer d’autres voyageurs aussi et construire de nouveaux souvenirs pour la vie 🙂

Pour la suite du voyage, je vous invite à découvrir notre itinéraire de 10 jours à Lombok et les Gilis, notre trek sur le volcan Rinjani et bientôt je vous parlerai de mon expérience de 3 jours sur les volcans de Java.
Et puis, retrouvez tout mon voyage sur Instagram (en post & stories à la Une) @reporterontheroad

 

 

More from Florence
Mon premier voyage solo ? J’avais 22 ans
Voyager seul(e) pour la première fois peut susciter beaucoup d’interrogations. Pour soi...
Read More
Join the Conversation

1 Comment

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. says: david

    Ton article est superbe et très complet, on a reservé nos billets pour la mois de mai et on ira visiter Amhed et Munduk dont tu parles si bien