Rinjani ascension du volcan à Lombok

Indonésie: Trek sur le volcan Rinjani à Lombok (2 jours et 1 nuit)

Le mont Rinjani est le deuxième plus grand volcan d’Indonésie. Son sommet culmine à plus de 3700 mètres d’altitude ! Il est situé sur l’île de Lombok où nous avons passé 10 jours. Il existe plusieurs itinéraires pour pouvoir l’atteindre et profiter d’une vue époustouflante sur le cratère du volcan et sur les alentours. Nous avons voulu vivre cette expérience hors du commun en partant pour 2 jours et une nuit, avec au programme une nuit en tente sur le cratère du volcan et une montée en pleine nuit pour profiter du lever du soleil à 3126m, sur le Second Summit. Je vous raconte cette aventure complètement folle mais aussi intense et gravé à jamais dans nos mémoires…

 

Nouvel itinéraire : Au Mount Sangkareang ou Second Summit à 3126m

En préparant notre itinéraire de 10 jours à Lombok, c’est l’étape qui revenait le plus souvent (et à toutes les sauces): le Rinjani. Nous en avions beaucoup entendu parler ainsi que des différentes possibilités pour pouvoir monter jusqu’au sommet en 3 ou 4 jours de marche. Mais on avait du mal à choisir ce qui était le mieux pour nous. Par chance, en 2022, un nouvel itinéraire a été créé afin de monter jusqu’au Second Summit (un deuxième sommet) qui se trouve lui à 3126m. Un itinéraire qui peut se faire en 2 jours et une nuit et qui semble (un peu) moins difficile que l’ascension du sommet du mont Rinjani qui culmine, lui, à 3716m.

Ce Second Summit (le Mont Sangkareang) est donc une alternative parfaite pour pouvoir faire l’ascension du volcan en deux jours et une nuit. Je suis heureuse de pouvoir vous partager notre expérience puisqu’il y a encore très peu d’infos à propos de cette nouvelle route. Le but de ce récit est surtout de vous donner envie de vivre cette expérience indescriptible qui s’est avérée être le meilleur souvenir de notre séjour à Lombok voire même en Indonésie !

Pour mieux comprendre, voici une carte des différents sommets (même si on ne voit pas le « second summit », mais il est bien élevé):

Rinjani second summit deuxième sommet lombok

Récit Jour 1: L’ascension jusqu’au cratère du volcan Rinjani

Après une nuit dans le village de Senaru, le réveil sonne à 6h00. On prend un bon petit déjeuner pour prendre des forces avant que notre guide, Lim, vienne nous chercher pour commencer l’ascension. Pour cette première journée notre destination se trouve à 2641m: le cratère du volcan.
Nous partons plutôt légers, car nous n’avons qu’un petit sac à dos avec des vêtements chauds et de l’eau avec nous. Nous accompagnent un guide, Lim, ainsi que deux « porteurs », deux jeunes hommes qui montent devant nous avec le matériel de camping et de la nourriture pour 2 jours.

L’ascension des 2000 mètres de dénivelés est scindée en 4 étapes: les 4 POS. Il s’agit d’étapes qui permettent de faire une pause le long de la randonnée. L’étape la plus « challenging » est sans aucun doute la dernière qui demande un dernier effort très intense après avoir marché plusieurs heures. Au total, il nous aura fallu 6h30 – pauses inclues – pour atteindre le cratère. L’ambiance n’est certainement pas à la course et chacun va à son rythme. Je suis quand même surprise de croiser du monde, de tous les âges.

Voir la carte itinéraire

C’est la carte que l’on peut apercevoir partout avant de commencer le trek sur le Rinjani…
Nous sommes partis de SENARU et sommes montés jusqu’au cratère Senaru (pour passer la nuit). Le « Second Summit » n’est malheureusement pas indiqué ici mais il s’agit d’un sommet vers le cratère Sembalun (pour vous donner une idée).

J’aimerais aussi préciser que les heures affichées sur cette carte sont pour de grands marcheurs et grands sportifs, mais pas de pression, le principal est d’arriver  🙂

Lombok trek sur le Rinjani

À notre arrivée au cratère, nous sommes au milieu des nuages et on ne voit pas grand chose. Pourtant nous sommes super heureux d’être arrivés à destination et l’ambiance est unique ! Des tentes sont installées sur un flanc du cratère et nous avons la chance d’avoir une tente pour nous qui est merveilleusement bien positionnée (si le ciel est dégagé). De temps en temps on aperçoit, entre les nuages, un peu la vue, mais rien d’extraordinaire. Nous reprenons des forces avec le délicieux repas que nous préparent nos guides, que nous mangeons autour d’un feu pour nous réchauffer. La température a baissé dès que le soleil s’est couché (environ 8 degrés). Même si nous sommes très déçus de ne pas avoir pu profiter du coucher du soleil (qui apparemment est un régal), nous gardons espoir d’avoir plus de chance pour le lever du soleil.
Nous nous apprêtons à passer la nuit en tente sur le cratère du Rinjani. La nuit sera très courte puisqu’à 3h du matin nous reprenons l’ascension pour atteindre le Second Summit à 3126m…

ascension trek Rinjani

Récit Jour 2: Lever du soleil sur le Rinjani depuis le Second Summit

Il est 2h50 lorsque Lim vient nous réveiller avec un café. Notre premier réflexe: on passe la tête par dessus la tente et là… superbe… on aperçoit le sommet du Rinjani sous un ciel étoilé ! Quelques minutes plus tard, on est habillés et prêts à partir avec nos lampes frontales. Nous ne sommes que 5 à faire ce chemin, nous, Lim, et Math – un australien- avec son guide.

C’est la première fois que je pars randonner de nuit. Honnêtement, ce n’est pas évident du tout. On ne voit pas vraiment où on met les pieds et, en plus, le chemin n’est pas balisé. J’ai mis mon cerveau en off et j’ai avancé sans trop réfléchir pour éviter de craquer…  En tout, on a marché pendant 2 heures dans le noir et monté plus de 400m de dénivelé. Finalement, aux alentours de 5h, nous arrivons au sommet du Mont Sangkareang – 3126m (que l’on appelle ici le Second Summit). Yes… WE DID IT !

Notre arrivée à 5H vs le paysage lorsque le soleil se lève

À ce moment là, une tonne d’émotions se mélangent. L’émerveillement face au ciel qui nous offre un spectacle de fou en attendant le lever du soleil nous fait  oublier la fatigue et le froid ! Lim prépare un feu pour nous réchauffer. On vit un moment suspendu qui est difficile à décrire…  Je vous laisse voir en image.

Après avoir profité du lever du soleil sur le volcan, nous sommes redescendus par le chemin que nous avions fait de nuit (et là j me demande parfois comment j’ai pu monter ça dans le noir!). On découvre par la même occasion le magnifique paysage. Le ciel est tellement dégagé que l’on aperçoit les îles aux alentours de Lombok et le volcan Agung de Bali. C’est magnifique !
Avant de redescendre tout en bas jusqu’au village de Senaru, on est repassé par le campement pour prendre notre petit déjeuner. Et on est super heureux de profiter de la vue que l’on n’avait pas eu la veille. Alors au final… la déception est partie aux oubliettes et on a des étoiles plein les yeux!
Le retour est beaucoup plus facile, même si les genoux sont beaucoup plus sollicités à la descente. En 4h seulement nous terminons la descente et on sent nos jambes 😀 Mais quelle satisfaction!
Après quelques bières, nous reprenons la route vers notre destination « repos » du voyage: Gili Meno.

On n’est pas prêts d’oublier le Rinjani et d’ailleurs on continuera à le voir de partout. Il est tellement haut qu’on l’aperçoit des 4 coins de l’île de Lombok mais également depuis Bali lorsque le ciel est dégagé.

Mon avis sur cette aventure sur le Rinjani à Lombok

Ces deux jours de trekking ont été très (très) intenses mais quelle aventure ! On est clairement passé par toutes les émotions. Au final je ne retiens que l’immense satisfaction de l’avoir fait, d’y être arrivée, d’avoir dépasser mes peurs et mes pensées limitantes. Et c’était aussi magnifique, d’être si haut, d’avoir cette vue sur l’île de Lombok, sur les îles et de voir même la volcan de Bali! Quel paysage ! Je repense très souvent à ce moment, à ces émotions et j’ai clairement découvert une passion pour les volcans ! C’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé à vouloir aller voir le volcan Bromo et le Kawa Ijen sur l’île de Java.
C’est sans aucun doute l’un des moments les plus forts de notre voyage !!

Infos pratiques pour faire l’ascension et le trek du Rinjani

Comment organiser l'ascension: seuls ou avec une agence ?

Comment organiser l’ascension ?

Il existe de nombreuses agences locales qui proposent de vous accompagner pour faire l’ascension. Leur avantage: fournir le matériel de randonnée (la tente etc), des connaisseurs des lieux et des itinéraires et puis faire vivre l’économie locale.
Nous sommes passés par une agence locale éco-responsable Jou Trekking et il n’y a rien à dire sur leur organisation et leur service. Du début à la fin, ils ont été TOP!
Ils sont venus nous chercher à Tetebatu la veille et nous font dormir à la Villa Bambu Rinjani (à Senaru) la nuit avant l’ascension. On a aussi été merveilleusement bien nourri lors de ces deux jours et pour le moral, c’est très important !
Sans oublier notre guide Lim qui était incroyable, sympathique et avec qui nous avons beaucoup échangé!

J’ai cru comprendre qu’il est possible de faire l’ascension par soi-même. Si c’est juste faire l’ascension jusqu’au cratère c’est possible de le faire dans la même journée et donc ça ne devrait pas poser de problème. Il faut juste bien se renseigner et payer un billet d’entrée au parc national. Par contre, si vous souhaitez monter au sommet, je vous invite à vous renseigner sur des sites plus pro de la randonnée en montagne ou sur volcan 🙂

Lombok trek sur le Rinjani
Le petit déjeuner à la Villa Bamboo et nos (délicieux) repas en camping, merci l’équipe de Jou Trekking !
Notre tente, nos toilettes privées et la tente de nos guides

Quel est le niveau de difficulté ?

Est-ce difficile de monter au sommet du Rinjani ?

Que l’on souhaite monter au sommet du Rinjani (à 3740m) ou au Second Summit (à 3126m), tous les témoignages s’accordent pour dire que c’est une expérience que l’on est pas prêts d’oublier (et notre corps non plus d’ailleurs). Oui, parce que l’ascension du Mont Rinjani demande une (très) bonne condition physique, un peu de préparation (physique et mentale) et un dépassement de soi.

Niveau de difficulté: Difficile (voire très difficile)

Est-ce que je suis capable de le faire ?

Est-ce que je suis capable de le faire ?

Avant de le faire, je ne savais pas si j’étais capable de le faire. Et pourtant, j’ai trouvé que ce n’était finalement pas si impossible. J’ai même dit que c’était « easy » à notre guide lorsque l’on était en train de redescendre. Alors si je pouvais vous donner un conseil, ce serait: Croyez en vous 🙂
Vous en êtes capables ! Et vous pouvez le faire aussi !!

Et surtout… Ça en vaut gravement le coup !

Comment se préparer ?

Comment se préparer ?

Personnellement, je ne me suis pas vraiment « préparée » à faire l’ascension, mais je fais du sport régulièrement et j’aime marcher. J’ai déjà fait des randonnées en montagne. La plus grande préparation, de mon point de vue, a été psychologique.

Ce qui est important c’est, bien sûr, d’être bien équipés. Comme en montagne, il fait froid au sommet donc il vaut mieux prendre des gants et de quoi se couvrir. Et surtout ne pas oublier ses chaussures de randonnée. Nous avons pris des vieilles paires que nous avons ensuite laissé à notre guide (qui était super content puisque les chaussures sont un produit qui coûte très cher en Indonésie). Ça nous a permis de voyager ensuite plus léger pour le reste du voyage. Je pense aussi qu’il ne faut pas oublier de souscrire à une assurance voyage avant de partir, qui peut être bien utile en cas de bobo. Nous sommes partis en Indonésie avec avec l’assurance Cap assistance 24h/24 de Chapka Assurance.

Pour plus d’infos sur le parc national du Rinjani, voir le site officiel

 

Que prendre avec soi ?

Que prendre avec soi ?

Une autre question qui m’a beaucoup été posée: que faut-il prévoir et prendre avec soi pour l’ascension ?
Voici une liste de ce qu’il vaut mieux prendre avec soi:

  • Chaussures de randonnée (plutôt que des bottes ou des chaussures de sport ordinaires)
  • Paires de chaussettes (et des rechanges), T-shirts de sport, pantalons et sous-vêtements supplémentaires.
  • Vêtement de pluie (il peut pleuvoir)
  • Trousse de premiers secours
  • Une veste chaude et des gants pour la nuit
  • Si vous avez de la place, une paire de chaussures confortables supplémentaires pour le camp
  • Bien sûr, un sac à dos pour tout mettre ! En passant par une agence, vous pourrez laisser votre gros sac à dos à l’agence et ne prendre qu’un petit sac de 15 -20 litres pour les 2 jours.

 

 

Des questions ou envie de partager votre expériences sur le Rinjani ?

Laissez-moi un commentaire 🙂

 

Pour lire la suite de nos aventures en Indonésie :

Indonésie: 10 jours à Lombok

More from Florence
Témoignage: Je suis devenue travel thérapeute
Aujourd'hui c'est Marine qui prend la plume du blog pour nous partager...
Read More
Join the Conversation

3 Comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *