les îles Togian Sulawesi

Sulawesi: 5 jours paradisiaques sur les îles Togian

Les îles Togian, que l’on appelle « les îles paradisiaques de Sulawesi », sont situées dans le Golfe de Tomini au nord de Sulawesi en Indonésie. C’est une destination paradisiaque pour sa beauté naturelle, ses belles plages de sable blanc, ses fonds marins riches et variés, mais également pour la vie paisible qui y règne avec une totale déconnexion et une chouette ambiance entre backpackers…
C’est une destination peu connue mais c’est bien souvent un incontournable lorsque l’on visite Sulawesi parce qu’il y a une atmosphère unique !
Mais le Paradis terrestre se mérite … Il nous aura fallu plus de 36 heures de trajet et quelques péripéties pour l’atteindre, après avoir passé 4 jours sur l’île de Bunaken ! Dans cet article vous trouverez toutes les infos que j’aurais aimé savoir pour organiser mon voyage. Je vous raconte nos 5 jours sur les iles Togian et vous partage toutes les infos pour rejoindre ce petit bout de paradis.

 

Dans cet article
Que faire dans les îles Togian ?
Quelle île choisir ?
Combien de temps  rester ?
Comment aller aux îles Togian ?

Que faire dans les îles Togian ?

✧ Farniente, plage & découvertes des îles

Les îles Togian sont vraiment la destination parfaite pour se déconnecter complètement et prendre des vacances. La raison ? Il n’y a pas de réseau, pas d’internet, pas d’électricité (enfin, uniquement quelques heures par jour pour recharger les téléphones) et donc aucune distraction du monde extérieur. Quel bonheur !

Toutes les conditions sont réunies pour pouvoir se reposer, profiter du moment présent et profiter des superbes plages de sable blanc, bordées par des palmiers d’un côté et par des eaux cristallines de l’autre. En fonction du logement que vous choisissez vous pourrez soit profiter de la plage devant votre bungalow, soit faire une excursion pour découvrir d’autres petites iles et plages secrètes. Certains hébergement proposent des sorties kayak ou paddle également.Bref, les plages calmes et isolées font des îles Togian un endroit idéal pour se ressourcer.

Mais il est également possible d’explorer l’intérieur des îles pour découvrir la jungle, des cascades, des grottes et les villages locaux (j’en parle plus bas). On peut faire des randonnées même si les chemins ne sont pas toujours faciles ou bien indiqués. Dans tous les cas, le temps passe très vite ici 🙂

 

 

✧ Snorkeling & Plongée à la rencontre du monde de nemo

Les îles Togian sont réputées pour leurs récifs coralliens spectaculaires et leur vie marine diversifiée. Un peu comme le reste de Sulawesi, les îles Togian sont riches en terme de biodiversité sous-marine et de coraux et on peut passer plusieurs jours à explorer les fonds marins. Tortues, requins, napoléons, et toutes sortes de poissons !

Personnellement, nous n’avons pas eu l’occasion de plonger aux Togian parce que nous avons beaucoup plongé sur l’île de Bunaken (je vous en parle ici) mais nous avons mis la tête sous l’eau avec nos masques et tubas tous les jours. C’est surtout sur l’ile de Malenge que nous avons profité et adoré les sorties snorkeling, aussi bien celles devant notre bungalow que celles que l’on a découverte en sortie bateau. Toutes les plages ne sont pas propices au snorkeling donc il vaut toujours mieux se renseigner avant de réserver son logement.

Parmi les endroits que nous avons adoré en snorkeling je citerai la plage devant notre bungalow à Malenge (nous logions au Sandy Bay Resort), le Reef 5 et en dessous du ponton à Pulau Papan.
Concernant les endroits pour plonger, d’après les retours d’autres voyageurs rencontrés durant notre voyage c’est surtout les centres de plongée sur les îles de Une-Una et de Kadidiri que les avis sont unanimes !

 

 

✧ A la rencontre des communautés locales, les Bajaus

Les îles Togian sont également habitées par des communautés locales, principalement des Bajaus et des groupes ethniques autochtones, ce qui permet de découvrir la culture et le mode de vie de ces populations. Les Bajaus sont un groupe ethnique maritime qui a une histoire et une culture riches, étroitement liée à la mer. Les Bajaus sont souvent appelés « nomades de la mer » en raison de leur mode de vie traditionnel qui tourne autour de la pêche et de la navigation.

Les villages Bajaus sont souvent construits sur pilotis au-dessus de l’eau, ce qui les protège des marées et des inondations. Leurs maisons sont généralement simples, construites en matériaux locaux tels que le bois et le bambou.

Parmi les villages Bajaus à visiter, Sampela, situé sur l’île du même nom, se distingue par ses maisons pittoresques sur pilotis au-dessus de l’eau, créant une scène pittoresque. À Papan, sur l’île de même nom juste à côté de Malenge, on découvre un village paisible et authentique, où l’on peut interagir avec les habitants, admirer leur artisanat traditionnel et déguster des mets locaux. C’est le seul village Bajaus que j’ai eu l’occasion de visiter. Tumbulawa, une petite île, propose un aperçu de la vie Bajau axée sur la pêche. Talingai est un havre de sérénité, idéal pour se plonger dans la culture Bajau, tandis que Taipi offre l’occasion de rencontrer des habitants amicaux et chaleureux. Ces villages permettent de mieux comprendre le mode de vie de ce groupe nomade de la mer, avec ses maisons pittoresques et ses traditions maritimes fascinantes. Lors de la visite, on veillera toujours à respecter la culture et l’environnement locaux pour une expérience enrichissante et authentique.

Nous avons visité le village de Pulau Papan. On échangera avec les enfants du village qui nous saluent « tourist ». Une particularité de ce village c’est que les habitants ont construit un ponton pour que les enfants puissent rejoindre l’école dans le village voisin – malheureusement celui ci est partiellement écroulé sur 100m pour le moment.

 
 

 

✧ Lac aux méduses (Jellyfish Lake)

Saviez-vous qu’il est possible de nager dans un lac rempli de méduses ? Si, si, je vous promets mais rassurez-vous, elles sont inoffensives. Il n’existerait que 13 lacs au monde et l’un d’eux se trouve aux Togian. Incroyable, n’est-ce pas ?
Nous n’avions initialement pas prévu d’y aller, pensant que c’était une activité « touristique » qui n’avait pas beaucoup de sens mais il s’est avéré que lorsque nous avons dû aller de notre première île à notre deuxième île, le bateau passait devant et nous a proposé de faire un arrêt pour couper le trajet de 4 heures en deux.

Nous avons accepté avec plaisir et nous n’avons pas été déçus ! Le Jellyfish lake (lac aux méduses) est un lac d’eau salé où des méduses se sont immiscées. Avec le temps elles ont perdues leur capacité urticante (faute de prédateur j’imagine?). C’est assez contre intuitif de sauter dans un lac rempli de méduses. Et les premiers contacts involontaires avec celles ci font bien sursauter/paniquer! On vous laisse voir quelque clichés de cette expérience unique.

Pour être transparente, je ne sais pas si je conseillerais cette activité si j’avais dû faire l’excursion uniquement pour cette visite. Les photos sont très belles et rendent très bien, mais on n’y reste pas non plus trop de temps et ce n’est pas non plus transcendant…

Quelle île choisir aux Togian ?

Au total, ce sont pas moins de 56 îles qui composent l’archipel des Togian. La deuxième question que l’on se pose donc est: Où aller et quelle île choisir ? Parce que finalement les îles sont plutôt grandes et les distances pour aller d’une île à l’autre peuvent être très longues (1 à 4 heures voire plus – beaucoup plus) et les prix des bateaux très chers (500k à 2 millions IDR – 30€ à 120€ – voire plus). Avant de partir je n’avais pas la réponse à cette question parce qu’il y a très peu d’informations sur internet et sur les blogs et très peu de personne ont vraiment passé des semaines à explorer les différentes îles. Je vous partage donc notre expérience et les retours d’autres voyageurs que nous avons croisé.

Bien évidemment le choix de l’île aux Togian dépend de vos préférences et de ce que vous recherchez dans votre voyage. Chaque île a ses propres caractéristiques et atmosphère. Nous avons choisi de partager notre temps sur 2 îles: Malenge & Batudaka (à côté de Bomba) mais nous avons également eu pas mal de retours sur Una Una et Kadidiri.

✧ L’île de Malenge

Malenge est probablement l’île la plus appréciée des voyageurs. Tranquillité et authenticité sont les mots qui me viennent à l’esprit pour décrire Malenge. On débarque à Sandy Bay dans une crique de sable fin blanc assez paradisiaque – l’hôtel porte bien son nom.

On a carrément adoré notre séjour ici, surtout pour les belles sorties snorkeling que nous avons faites. Dès la première heure et juste devant l’hotel nous avons pu nager avec des dizaines de poissons, un Napoléon énorme, des tortues, et des bébés requins ! On a également fait une sortie snorkeling vers le Reef 5 et à Pulau Papan. Les deux endroits nous avaient été recommandés et je ne peux que les recommander à mon tour tellement c’était beau ! Ce qui est génial c’est le moment des repas que l’on partage avec les autres voyageurs.

Sur l’île de Malenge on peut aussi faire une sortie vers le village de Pulau Papan. Le village est peuplé par les bajos : d’anciens nomades qui s’est sédentarisés ici où ils ont construit des bidonvilles sur pilotis.

La dernière soirée aux Togian fut mémorable ! Aspan – l’homme à tout faire de l’hôtel – nous lança un feu sur la plage pour qu’on sirote l’arak (alcool de riz). Au bout d’un moment il part pêcher de nuit, l’occasion pour Florence et Jérôme de l’accompagner. On découvre aussi que la nuit il y a les plancton luminescent ❤️ c’est magique de nager avec son masque et de voir ce spectacle à chaque brasse. Il y a aussi pas mal de vagues ce qui remuent les petites algues au fond de l’eau ce qui déclenche les lucioles d’eau : un vrai arbre de Noël ! Un coup de coeur !

✧ L’île de Batudaka (Bomba)

A vrai dire nous n’avons pas vraiment cherché à dormir sur l’île de Batudaka mais nous avions entendu beaucoup de bien sur un logement en particulier: le Poki Poki (qui veut dire aubergine en dialecte local). On vient ici principalement pour se reposer, chiller, papoter avec les autres voyageurs et mettre la tête sous l’eau. Pour ce dernier point nous sommes par contre relativement déçus du monde sous marin (du moins ce qui se trouve juste devant nos bungalows), surtout après avoir gouté à la beauté de Bunaken.
Romain est parti faire un trekking dans la jungle jusqu’au village de Bomba qui était apparemment très sympa.
J’apprécie énormément les temps du repas qui réunissent tous les voyageurs autour d’une grande table, pendant lesquels ça papote de tout et de rien, mais surtout de voyage. Et on fait de très belles rencontres avec qui l’on parle pendant des heures …

Par contre nous avons été fortement déçus des plages et des fonds marins. Le snorkeling depuis Poki Poki n’avait que peu d’intérêt…

 

✧ Kadidiri

Kadidiri est une petite île située à proximité de Wakai. Elle est réputée pour ses plages de sable blanc, ses eaux cristallines et ses possibilités de plongée en apnée. Vous y trouverez des lodges et des centres de plongée. C’est un excellent endroit pour se détendre et profiter de la vie insulaire.

✧ Una-Una

Si vous êtes un passionné de plongée, Una-Una peut être votre destination. Cette île possède un récif corallien exceptionnel et abrite des sites de plongée populaires. C’est également une destination plus isolée et moins fréquentée.

Combien de temps rester sur les îles Togian ?

Combien de temps rester aux Togian? En voilà une bonne question… Comme à chaque fois, tout dépend de notre intérêt et de notre rythme. Nous avons décidé de rester 5 jours (en se calant sur les jours du ferry puisqu’il n’y a que 3 départs par semaine – j’en parle plus bas). C’est clairement le minimum ! Je ne recommanderai pas de venir ici pour 2 – 3  jours seulement parce que c’est une véritable expédition, que les transports peuvent parfois faire défaut (une semaine avant notre arrivée, le ferry a été annulé et donc les voyageurs sont restés bloqués 3 jours de plus… à moins de prendre un bateau privé). L’idéal est de rester entre 5 et 8 jours.

N’oubliez pas que les îles Togian sont déconnectées du monde. Il n’y a pas de réseau et pas non plus de ATM (distributeur d’argent), il faut donc tout planifier à l’avance. Je ne prendrai pas non plus le risque de ne pas réserver d’hébergement à l’avance, parce que la plupart des resort n’ont que quelques bungalows qui se remplissent rapidement.

îles Togian ile paradisiaque infos pratiques 

 

Comment aller aux îles Togian ?

Il y a plusieurs options pour venir aux îles Togian en fonction de si vous venez du nord de Sulawesi ou si vous arrivez du sud de Sulawesi. Dans les deux cas, on rejoint les îles Togian uniquement par bateau et en débarquant au seul port de l’archipel: le port de Wakai (voir ici sur Maps).

⤷ Rejoindre les îles Togian depuis le nord de Sulawesi (Manado)

Lorsque l’on arrive du nord de Sulawesi, pour aller aux îles Togians il faut prendre un ferry de nuit qui part de la ville portuaire de Gorontalo.

  • Aller jusqu’à Gorontalo: en bus (un bus par jour qui part tôt le matin), en voiture partagée (entre 250k et 300k IDR/personne) ou en taxi privé (800k IDR)
  • Au départ de Gorontalo, prendre le ferry vers le port de Wakai (durée de la traversée entre 12 et 14 heures)
  • Le ferry n’effectue le trajet que 3 fois par semaine (en 2023 le lundi, jeudi et samedi) et il vaut mieux arriver bien à l’avance
  • L’heure de départ peut varier entre 14h et 17h (!) il vaut donc mieux arriver la veille ou dans la matinée
  • Une fois arrivé à Wakai, vous pouvez prendre un bateau local ou un autre moyen de transport pour vous rendre à la destination précise de votre choix parmi les îles Togian.

Dans notre cas, puisque nous étions à Bunaken juste avant, nous avons pris une voiture partagée pendant plus de 11 heures entre Manado et Gorontalo et avons passé une nuit à Gorontalo pour prendre le ferry le lendemain.
Les routes sont en bon état mais assez sinueuses et emcombrée, le trajet est donc très mouvementé. Notre chauffeur roulait un peu à droite, un peu à gauche, un peu au milieu, le tout avec la musique à fond et la cigarette au bout des lèvres  mais nous sommes sortis vivants ! 

Conseils pour dormir à Gorontalo

Nous avons dormi chez Harry & Mimin, un logement chez l’habitant où nous avons rencontré de nombreux voyageurs et voyageuses. Harry et Mimin sont adorables et nous chouchoutent comme nous ne l’avons jamais été ! Merci à eux pour leur soutien dans l’organisation de notre trajet vers les îles Togians.

Profiter de Gorontalo pour les derniers détails logistiques : carte sim, retrait de cash (pas d’ATM aux Togians), pharmacie, … et s’acheter des snacks car pension complète pas tjs copieuse et pas de supérettes, bar, restau

Conseils pour réserver le ferry Gorontalo - Togians

Il y a plusieurs billets possibles: classe eko – classe X et classe VIP.
La différence de prix n’est pas énorme et je recommande vivement de prendre des billets en VIP (un dortoir plus comfortable avec la clim). L’option de dortoir sans clim est un espace ouvert, les locaux fument beaucoup, la lumière ne s’éteint pas et les lits sont vraiment pas confortables. Pour peu que la mer soit vraiment agitée, cela peut devenir un trajet de l’enfer…

Mon deuxième conseil: réserver son billet à l’avance (ou demander à votre hébergement de le faire pour vous)

Faire attention aux annulations et retards de ferry! Ca arrive et donc il vaut mieux éviter d’enchainer avec un vol le lendemain par exemple.

Nager avec les requins baleines à Gorontalo: bonne ou mauvaise idée ?

Dans la ville de Gorontalo il est possible d’aller nager avec des requins baleine… Les images font rêver et c’est bien tentant (surtout parce que l’on voit des photos et vidéos sur Insta très régulièrement). Mais… On a décidé de ne pas participer à cette excursion après avoir appris que les animaux étaient attirés près des bateaux avec de la nourriture! C’est ce qui s’appelle du « feeding » et c’est une technique dangereuse pour les animaux sauvages.

De plus, toutes les personnes que nous avons croisées, on été très déçues par l’expérience et nous ont dit ne pas savoir pour le « feeding », ce qui les avait fortement dérangées une fois sur place.

⤷ Rejoindre les îles Togian depuis le sud de Sulawesi (Makassar)

Si vous arrivez du sud, de Makasar ou du pays Toraja, il vous faudra vous rendre à la ville portuaire de Ampana.

  • La première étape est de prendre un bus jusqu’à Tentena
  • Vous pouvez ensuite partager un taxi jusqu’à la ville portuaire de Ampana
  • Depuis Ampana, il y a le ferry (2 heures) jusqu’à Wakai mais également des speed boat qui coûtent plus cher mais qui sont plus rapides (45 minutes jusqu’à Bomba, par exemple)
  • À partir de Wakai, vous pouvez prendre un bateau local ou un autre moyen de transport pour vous rendre à la destination précise de votre choix parmi les îles Togian.

Le trajet est également long, mais il est possible de scinder le voyage en deux en passant un à deux jours à Tentena qui parait est très sympa.

Informations utiles avant de partir sur les îles Togian

  • Veuillez noter que les trajets en bus et en minibus peuvent être longs et fatigants, car les routes en Indonésie peuvent être en mauvais état et les distances peuvent être importantes. De plus, les horaires des ferries peuvent varier en fonction de la saison, il est donc préférable de vérifier à l’avance.
  • Assurez-vous également de bien vous renseigner sur les conditions de voyage locales et de prévoir suffisamment de temps pour ce périple, car il peut être plus long que de prendre un vol.
  • Il est conseillé de réservé à l’avance ses logements (et si vous avez un coup de coeur pour un logement, de le faire longtemps à l’avance)
  • Pas de ATM sur les Togian, on en peut payer qu’en cash (Donc il ne faut pas hésiter à retirer avant ! C’est une pratique courante de la part des hébergements de demander un acompte ou le montant total à payer par Wise.
  • Puisqu’il n’y a pas de réseau,; il n’y a pas d’internet et donc… pas de moyen de communiquer ou d’organiser la suite de son voyage ! (Toujours bon à savoir)

 

 

En résumé, nous avons passé 5 magnifiques journées sur les îles Togian. Nous avons quand même cruellement manqué d’infos avant notre arrivée, ce qui nous a à la fois permis d’être surpris en arrivant, mais ce qui peut-être également déstabilisant puisque nous n’avions aucun moyen de se renseigner via internet une fois sur place.
Je ne recommanderai pas de venir à Sulawesi uniquement pour venir aux Togian parce que les trajets sont très longs et que Sulawesi mérite un détour beaucoup plus long !

 

Des questions ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou me contacter via Instagram ! 🙂

More from Florence
Athènes: un week-end dans la capitale grecque
Visiter Athènes c’est partir sur les traces de notre civilisation et faire...
Read More
Join the Conversation

2 Comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. says: Florence - Reporter on the road

      Hey 🙂 Togian islands are very big, it will depend on where you’d like to go. Do you have an idea of which island ?