Thailande: Mon itinéraire de 6 semaines du Nord au Sud

Je suis partie voyager seule pendant 6 semaines à travers la Thaïlande, du Nord au Sud. Pour la première fois, c’était un voyage que je n’avais ni planifié ni organisé, j’ai donc voyagé sans un itinéraire défini à l’avance mais que j’ai construis au fil de mes rencontres et de mes découvertes. Ayant 6 semaines devant moi, je pensais avoir largement le temps de découvrir toute la Thaïlande, mais c’était avant de me rendre compte que la Thailande – un pays aussi grand que la France – est très riche et diversifié en terme de paysages, cultures et activités… On pourrait donc y passer toute sa vie !
Dans cet article, je vous emmène découvrir mon itinéraire de 6 semaines en Thailande ainsi que les joyaux cachés, mes coups de coeur ainsi que les rencontres inoubliables qui ont marqué mon voyage. Des temples ancestraux du Nord aux étendues de sable blanc du Sud, la Thailande nous plonge dans une expérience culturelle riche, en nous faisant goûter à des saveurs exotiques, le tout avec un accueil chaleureux. Je vous raconte mes moments forts, les rencontres qui m’ont touché et les saveurs exotiques qui ont éveillé mes sens.

Mon itinéraire en Thaïlande

 

Je tiens à préciser que pendant ce voyage j’ai souhaité privilégier un mode de voyage « slow » et éco-responsable, en voyageant en train et en bus. Il est très facile d’aller du nord au sud en bus ou en train mais cela demande un peu plus de temps et/ou d’organisation (pour réserver les billets à l’avance).
La Thailande est un grand pays et je n’ai pas eu le temps de tout découvrir, si j’en avais eu l’occasion je serai allée dans la région de Mae Hong Son, je serai allée dans les terres de l’est de la Thailande, à Koh Chang,… Et puis, il y a aussi tellement d’autres îles dans le sud qui valent le détour. Je vous partage mon itinéraire dans le but de vous inspirer pour votre voyage, mais c’est à vous de choisir les destinations qui vous attirent et que vous souhaitez découvrir. Et si vous avez des questions, laissez-moi un commentaire. Bon voyage !



I. Itinéraire Thaïlande du nord : 3 semaines 

J’ai commencé mon voyage en Thailande en explorant le nord du pays. En commençant par Bangkok, pour ensuite me rendre à Chiang Mai puis Chiang Rai et ensuite Pai. J’ai passé un peu plus de 3 semaines dans cette partie que j’ai vraiment adoré pour sa richesse culturelle et pour la rencontre avec les différentes communautés ethniques qui vivent dans le nord de la Thailande. J’ai passé 3 semaines incroyables en prenant le temps d’échanger avec les habitants et de découvrir la culture Thailandaise, en dehors des cartes postales.

Bangkok: 4 jours dans la capitale thaïlandaise 

Coup de coeur à Bangkok. Quoi faire ?

C’est dans la capitale thaïlandaise que débute mon voyage. Une ville que je ne pensais pas apprécier, moi qui préfère la nature et le calme, et pourtant j’ai été agréablement surprise pour cette immersion dans la vie thailandaise. Bangkok est la plus grande ville de la Thailande, une mégalopole de plus de 11 millions de personnes qui grouille de monde, de taxi et de deux-roues.  Mais, étonnement, même si la ville est animée, l’ambiance n’est pas stressante et plutôt silencieuse. Ça ne klaxonne pas vraiment (à la différence d’autres grandes villes d’Asie).
Après une journée à me remettre du voyage et du décalage horaire, j’ai passé 5 jours intenses à déambuler dans les rues et les quartiers de Bangkok, malgré la chaleur, en m’émerveillant devant chaque scène de vie, chaque temple que je découvre bouche-bée et en traversant des dizaines de marchés de rue et de street food. Bangkok est une ville fascinante, pleine de trésors cachés et de belles surprises y compris culinaires.
Des temples bouddhistes aux scènes de la vie quotidienne en passant par les marchés animés et les délices de la street food, j’ai trouvé Bangkok authentique, charmante et débordante de vie. Une ville qui permet de plonger dans la culture thailandaise et d’y rencontrer sa population venue de tout le pays, voire même des pays voisins, pour travailler. Pour moi, Bangkok est une aventure à part entière et je recommande d’y passer quelques jours afin de prendre le temps de l’apprécier. Je vous partage mes 10 coups de cœur à Bangkok dans un de mes articles pour vous donner envie d’y aller. En tout cas, moi, j’y retournerai un jour, c’est certain!

Que faire à Bangkok ?

Entre les différents quartiers à découvrir (dont Chinatown), les temples qui figurent parmi les plus beaux du pays, les marchés de rue, les marchés flottants, les balades sur le Khlong et les rooftop, la liste des choses à faire à Bangkok est assez longue…
Pour tout vous dire, je n’ai pas eu le temps de tout voir et de tout faire en y restant 5 jours!

Pour retrouver tout ce que l’on peut y faire : Lire mon article ici

Bangkok: Quoi faire ? Mes 10 coups de coeur dans la capitale thaïlandaise

Mes bonnes adresses à Bangkok

Pour dormir

Bangkok Saran Poshtel
Merveilleusement bien situé dans une rue au calme

A partir de 14€ la nuit pour une chambre seule ou double
(Voir sur Booking)

The LOL Elephant hostel
Superbe auberge de jeunesse avec plusieurs chambres doubles et triples
Très bien située, proche de tout et les hôtes sont toujours prêts à aider
A partir de 8€ la nuit
(Voir sur Booking)

Pour manger
Je conseille de tester la nourriture de rue, principalement à Chinatown
ou de manger local dans les « warung ».

Quelques bonnes adresses à tester:
Jok Pachana
Reconnu pour ses plats typiques thai
(Voir sur Maps)

Saneh Bangkok restaurant
Très très bon marché et super bon
(Voir sur Maps)

Nai Ngam Fish Balls
Connu pour ses nouilles et ses boulettes de poisson
(Voir sur Maps)

Et en dehors des warung:
Mango Vegetarian & Vegan
Restau végétarien
(Voir sur Maps)

NAAM 1608
Au bord de l’eau – assez quali
(Voir sur Maps)

Pour un massage
Darling Massage & Spa
Près de Khao San Road
(Voir sur Maps)

Wat Pho Massage School
À côté du Grand Palais
(Voir sur Maps)

 

 

Ayutthaya: 2 jours en cité historique

 

Ayutthaya est une cité historique, autrefois capitale de la Thailande, classée aujourd’hui patrimoine mondial de l’UNESCO. Située à seulement 76 kilomètres au nord de Bangkok, j’ai décidé de venir y passer une nuit même s’il est possible de faire l’aller-retour en train sur la journée. J’avais surtout envie de prendre mon temps afin de visiter les temples tôt le matin et en fin de journée, pour profiter de la belle luminosité, d’un peu de fraîcheur (enfin, si on peut parler de fraîcheur en Thailande…) et surtout pour éviter la foule qui est beaucoup plus importante entre 10h et 16h. Je ne regrette absolument pas mon choix puisque Ayutthaya s’est avérée être un de mes coups de coeur du voyage !
En sortant de la station de train, je commande un taxi Gojek pour m’emmener jusqu’à mon auberge qui se situe un peu en dehors du centre historique. Après avoir posé mes affaires, je pars à vélo chercher un plan de la ville et acheter mon pass pour visiter tous les temples d’Ayutthaya. En quelques instants seulement, je suis envoûtée par l’atmosphère mystérieuse qui régne dans la ville, sur ces vestiges chargés d’histoire en déambulant à vélo parmi les différents sites historiques. Un décor qui me fait pas mal penser à Angkor au Cambodge même si les temples à Ayutthaya lne sont pas « perdus » dans la jungle puisqu’on les aperçoit depuis la route et qu’il font partie de la ville et de la vie quotidienne.
L’ambiance particulière d’Ayutthaya et surtout de l' »auberge espagnole » où j’ai dormi m’ont entièrement charmée. Deux jours n’ont pas suffi pour explorer tous les trésors de cette cité historique, mais j’aurais apprécié avoir un guide pour avoir davantage d’explications lors de mes visites…

Que faire à Ayutthaya ?
  • Découvrir les ruines d’Ayutthaya, bien évidemment !
  • Il existe un pass pour la visite de tous les temples (220 bath) ou alors on peut payer l’entrée entre 30 et 50 bath par temple, en sachant que de nombreuses ruines sont gratuites.
  • C’est facile et conseillé de les visiter à vélo, pour pouvoir se déplacer plus facilement, mais on peut également prendre un guide pour la journée ou pour visiter quelques temples.
  • Voir la carte du site d’Ayutthaya ici
Comment aller à Ayutthaya ?

Pour venir à Ayutthaya il y a plusieurs options:

  • En train: C’est le moyen le plus pratique et le plus économique pour visiter Ayutthaya. Les trains sont très fréquents mais il vaut mieux contrôler les horaires sur internet ou en allant directement à la gare. Il n’y a pas besoin de réserver son billet à l’avance, on peut l’acheter directement aux machines automatiques ou au guichet de la gare. Départ depuis la gare de Bangkok ‘Bangkok train station’ (voir ici). Temps du trajet: entre 1h et 1h30. Prix: 12 bath par personne (0,32€). C’est la solution que je recommande, surtout que c’est une belle expérience à vivre.
  • En taxi – sur la journée: la solution la plus coûteuse et peut-être la plus « simple » si vous ne voulez pas voyager en transports en commun. C’est peut-être l’occasion de partir avec un guide qui peut vous accompagner lors de votre visite des temples. Prix: à négocier avec un chauffeur ou guide
Mes bonnes adresses à Ayutthaya

Pour dormir
Gros coup de coeur ♡ Plus Hostel Ayutthaya
J’ai dormi dans une auberge qui est en réalité une grande maison que l’on partage avec une famille thai
et d’autres voyageurs du monde entier.
Les avis étaient unanimes, et je les rejoins: un logement de rêve.
En plus d’être une maison accueillante et chaleureuse, les hôtes nous offrent le petit déjeuner et le dîner (le soir).
(Voir sur Booking)

Pour manger
Je n’ai pas d’adresse extérieure à celle du Plus Hostel Ayutthaya
où le petit déj et le repas du soir, que l’on partage tous ensemble,
étaient vraiment délicieux

 

Chiang Mai: 5 jours dans la Rose du Nord

Chiang Mai, nichée dans les montagnes du nord de la Thaïlande, est une ville qui séduit pour son atmosphère unique, son architecture, sa culture, ses centaines de temples, ses marchés animés et sa vieille ville à taille humaine, vibrante de vie et de couleurs. Surnommée la « Rose du Nord », elle dégage un petit-je-ne-sais-quoi que l’on ne retrouve nulle part ailleurs en Thaïlande. C’est aussi depuis Chiang Mai qu’il est possible de partir faire des trek dans les montagnes ou partir à la rencontre des habitants et des communautés ethniques du nord de la Thaïlande.
Je suis arrivée à Chiang Mai sans programme défini et pour une durée indéterminée. Mes premières impressions n’étaient pas forcément très bonnes, parce que j’étais en manque de nature mais après une première journée dans les rues de Chiang Mai, j’ai changé d’avis. J’ai finalement été séduite par cette ville où j’ai prolongé mon séjour d’une semaine. J’ai pris le temps de découvrir les dizaines de temples, certains très connus et d’autres que l’on découvre au coin d’une rue, de faire un peu de shopping, des massages, de profiter de tous les marchés de rue (principalement de nuit) qui s’animent à l’intérieur et à l’extérieur de la vieille ville.
Il y a une très belle énergie qui se dégage d’ici et c’est probablement la raison pour laquelle de nombreux expat décident de s’y installer.
Mais mon plus beau souvenir restera certainement l’expérience que j’ai vécu dans le parc national de Mae Wang, où j’ai passé deux jours dans la communauté Karen et dans un refuge pour éléphants. La région de Mae Wang se situe à une centaine de kilomètres de Chiang Mai et, ici, on est loin des infrastructures des grandes villes thailandaises. En effet, c’est proches des montagnes du nord de la Thailande que vivent de nombreuses communautés, comme les Karen. Je vous parle davantage de cette expérience dans mon autre article mais je peux sans hésiter reconnaître que c’est un moment qui restera gravé dans ma mémoire (et dans mon coeur) pour toute la vie ! Bref, j’ai adoré Chiang Mai !

Comment rejoindre Chiang Mai ?

En quittant Bangkok, j’espérais rejoindre Chiang Mai en train de nuit, mais lorsque l’on s’y prend la veille il est impossible de trouver des places (les billets se réservent plus de 2 semaines à l’avance !). C’est donc en bus de nuit que j’ai parcouru les 700 kilomètres qui séparent Bangkok de la plus grande ville du nord du pays, Chiang Mai.

Les options pour venir à Chiang Mai depuis Bangkok:

  • En train: Il existe plusieurs trains de jour et de nuit. Les trains de nuit ont la particularité de se transformer vers 18h30 en trains lit couchette qui permettent de (plus ou moins) dormir, à condition d’avoir un masque pour les yeux et des boules quiès.
    • Durée du trajet: Environ 12h. À savoir que d’après les nombreux témoignages d’autres voyageurs, il y a souvent des retards. J’ai personnellement eu un retard de 30 minutes lorsque j’ai pris le train pour faire le trajet Chiang Mai – Bangkok.
    • Réserver son billet: Il vaut mieux réserver son billet à l’avance. N’ayant pas pu faire le trajet aller, je m’y suis prise à l’avance pour le trajet retour et j’ai pu avoir une place. Pour réserver son billet l’idéal est de se rendre à la gare ou à un guichet d’une agence de voyage afin d’avoir la possibilité de choisir sa place – préférence pour les banquettes du bas car elles sont beaucoup plus spacieuses. Autrement, le site https://12go.asia/ permet de réserver son billet ou du moins de connaître les différents horaires de train.
    • Les horaires: Les horaires sont sujets à changer régulièrement donc je préfère vous inviter à voir les horaires sur internet ou le site 12go.asia
    • L’expérience: Voyager en train est une expérience authentique car on voyage avec les locaux qui voyagent beaucoup en train en Thailande. Ce n’est pas forcément le voyage le plus comfortable et le plus rapide, mais il fait clairement partie de l’expérience 🙂
  • En bus (de nuit): Voyage moins authentique mais plus pratique et rapide, c’est le bus. Les bus sont opérationnels spécialement pour les touristes, on ne croise pas de locaux mais ils ont l’avantage de pouvoir être réservés en dernière minute. Ils partent généralement de Kaoh San Road ou aux alentours et arrivent à la gare routière de Chiang Mai (Terminal 3) qui se situe un peu en dehors de la vieille ville.
    • Durée du trajet: En théorie le trajet dure entre 9h30 et 12h00 mais en pratique les bus arrivent souvent plus vite que prévus. Bon à savoir lorsque l’hotel n’ouvre qu’à 7h00 mais que le bus arrive à 5h00 du matin!
    • Réserver son billet: Vous trouverez sûrement des conseils auprès de votre hébergement pour réserver avec une compagnie de bus. Autrement, il est possible de réserver son trajet sur le site https://12go.asia/
  • En avion: Le moyen le plus rapide puisque le vol ne dure qu’environ 1h00. Peut-être la solution idéale si vous avez très peu de temps…

Que faire à Chiang Mai ?
  • Découvrir la vieille ville de Chiang Mai et ses magnifiques temples cachés: je vous en parle davantage ici
  • Vivre l’expérience des festivals traditionnels et le Sunday Night Market (voir ici)
  • Partir sur le sentier des moines jusqu’au temple Wat Doi Suthep: Mon coup de coeur pour cette petite rando et pour la découverte de ces temples nichés dans la nature: je vous explique tout ici
  • S’aventurer dans les quartiers locaux en dehors de la vieille ville: Coup de coeur pour le marché de nuit de Warorort qui se trouve à 20 minutes à pieds du centre historique et qui nous plonge au coeur de la vie thailandaise, où l’on partage son repas sur une grande table avec les locaux (voir ici)
  • Partir en randonnée et dormir chez l’habitant pour un expérience unique: je vous en parle dans mon article :

Rencontre avec la tribu Karen de Thaïlande

Mes bonnes adresses

Dormir
Il y a de très nombreux hotels à Chiang Mai.
Je conseille de dormir dans la vieille ville

Chada Mantra
Hotel avec piscine et chambre luxueuse 
Dans le quartier bohème – très sympa
30€ la nuit pour 2 avec petit déjeuner
(Voir sur Booking)

Pakping Hostel
Auberge avec chambres partagées et chambre double
Très bon marché entre 6 et 11€ la nuit avec petit déj
Dans le quartier proche de tous les temps
(Voir sur Booking)

Pour manger
Je conseille vraiment d’aller aux marchés de rue pour manger (surtout le soir)
Il y a un street food market tous les soirs dans le sud de la vieille ville (juste en dehors des portes)

Pour un massage
L’un des meilleurs endroits pour un massage à Chiang Mai est:
Women’s massage Center by ex prisoners
(Voir ici sur Google Maps)
Gros coup de coeur et prix vraiment intéressants

 

Chiang Rai: 3 jours hors des sentiers battus

 

Chiang Rai est une petite ville de montagne située dans le triangle d’or tout au nord de la Thaïlande, à la frontière entre le Laos et la Birmanie. De nombreux voyageurs qui passent par la ville de Chiang Rai viennent ou se dirigent dans le pays voisin, le Laos. C’était initialement mon plan, avant de me laisser tenter par le sud de la Thaïlande (que je vous partage un peu plus bas dans cet article). Chiang Rai est une petite ville entourée de nature, mais beaucoup de visiteurs n’y viennent que pour une seule journée, depuis Chiang Mai, pour aller visiter deux des temples les plus connus de la région: le Wat Rong Khun (connu sous le nom de White temple, le temple blanc) et le Wat Rong Suea Ten (connu sous le nom de Blue temple, le temple bleu). Mais laissez-moi vous dire que venir à Chiang Rai uniquement pour ces deux lieux – aussi beaux soit-ils – est trop dommage…

Chiang Rai est en effet la porte d’entrée pour s’aventurer en dehors des sentiers battus, pour aller à la rencontre des communautés ethniques, pour s’évader dans la nature et pour sortir des tours touristiques, si on s’en donne l’opportunité. Ce que j’ai adoré c’est justement de pouvoir partir en scooter explorer les alentours, en passant par les villages, les champs, les rizières, tout en longeant le fleuve Kokh… Il y a de nombreux parcs, des cascades, des coins nature et puis, bien sûr, des temples et des temples. Étant seule je n’ai pas osé m’aventurer trop loin, trop longtemps, mais si je devais revenir je partirai davantage à l’aventure dans ces contrées pendant plusieurs jours.
Après deux nuits à Chiang Rai, j’ai décidé de passer une nuit chez l’habitant, dans un « homestay » que j’ai trouvé en faisant des recherches sur Google maps. Ce qui m’a plu c’était la proximité de la nature, loin de tout, mais proche des villages. Le contact authentique avec les habitants m’a permis de mieux comprendre leur culture et leur mode de vie. C’était une merveilleuse expérience où j’aurais certainement pu passer plus de temps.

Que faire à Chiang Rai ?
  • Visiter le centre de Chiang Rai, avec la tour de l’horloge et la « walking street » (voir ici sur Maps)
  • Visiter le Wat Rong Khun (connu sous le nom de White temple, le temple blanc): se situe à environ 20 minutes de voiture du centre de Chiang Rai.
    J’y suis allée en scooter en fin de journée lorsque le temple était fermé, je n’ai donc pas eu l’occasion de le visiter de l’intérieur mais c’est un véritable chef d’oeuvre architectural. (Voir ici sur Maps)
  • Visiter le Wat Rong Suea Ten (connu sous le nom de Blue temple, le temple bleu)
  • Faire un tour sur le marché de nuit et profiter des spectacles de danse et de musique tous les soirs
  • Coup de coeur ♡:  S’évader dans la forêt de Khun Korn pour rejoindre la magnifique cascade Khun Korn (voir ici) – Rien que le trajet en scooter pour y aller valait la peine !
  • Aller dormir chez l’habitant
  • Vivre une expérience dans une Farmstay avec Adventhaï: Adventhaï est le projet créé par Marine, une française baroudeuse qui est tombée amoureuse de la Thaïlande où elle a décidé de s’installer depuis des années avec son mari rencontré sur place. Ils vivent dans la région de Chiang Rai où ils tiennent une Farmstay « La Maison Chiang Rai » (voir ici). Je n’ai malheureusement pas pu rencontrer Marine en personne ou passer quelques jours dans sa Farmstay parce que je m’y suis prise trop tard, mais on a beaucoup discuté via Instagram et Marine m’a beaucoup conseillé pour mon voyage dans le nord de la Thailande. Des conseils pour un voyage éthique, responsable et proche des locaux. Elle propose également de vous aider à organiser votre voyage alors n’hésitez pas de la contacter et de voir ses services 🙂 )
Comment aller à Chiang Rai ?

Chiang Rai se rejoint facilement depuis la ville de Chiang Mai. Il existe aussi un aéroport mais beaucoup plus petit et avec des options de vol limitées.
Depuis Chiang Mai, il y a plusieurs bus publics qui assurent le trajet plusieurs fois par jour. Le trajet dure environ 4 heures.

Mes bonnes adresses à Chiang Rai

Pour dormir

À Chiang Rai: Connect Hostel

J’ai dormi dans cette auberge de jeunesse qui était vraiment top
(Voir sur Booking)

Chez l’habitant: Hill Tribe Art House
Dans le village des communauté Lahu et Akha
Prix: entre 13 et 20€ la nuit pour 1 ou 2 personnes
Tep, l’hôte vous propose de venir vous chercher à Chiang Rai moyennant supplément
(Voir sur Booking)

Pour manger
J’ai mangé principalement au marché de nuit de Chiang Rai.
Je n’ai pas d’adresse particulière à partager 🙂

Pour louer un scooter
NICE Rental
(Voir sur Maps)

 

 

Pai: 5 jours dans la province de Mae Hong Son

 
Pai est une toute petite ville dans la province de Mae Hong Son, tout au nord de la Thaïlande, mais à l’ouest de Chiang Rai. Pour venir, il faut nécessairement retourner à Chiang Mai et prendre une petite navette qui traverse les montagnes. Je n’avais absolument pas l’intention de venir à Pai parce que j’avais entendu dire que c’était une « destination de fête pour backpackers » ce qui ne m’attirait pas spécialement. Mais après avoir entendu de nombreux témoignages et surtout avoir rencontré quelques backpackers très sympas à Chiang Rai, j’ai décidé de faire la route ensemble et aller voir de mes propres yeux celle qui fait tant parler d’elle… Initialement, j’avais prévu de rester 2 jours mais, encore une fois, j’ai prolongé mon séjour car je m’y suis vraiment plu !

Ce qui m’a plu c’était l’atmosphère très détendue et tranquille de Pai, on est très loin de l’agitation des grandes villes de Thailande, et même si il y a plus d’occidentaux que de locaux, je dois reconnaitre que j’y ai trouvé mon compte après plus de 2 semaines de voyage. Il y a probablement différentes manières de visiter et de vivre l’expérience à Pai (parce que oui, on peut y faire la fête et fumer de la marijuana – qui est légale – à toutes les heures de la journée comme de la nuit) mais on peut aussi vivre une belle parenthèse. (Et faire les deux n’est pas interdit, bien sûr.)
Personnellement, Pai m’a offert un havre de paix, propice à la détente et à l’introspection, entre cours de yoga, détente près de l’eau et balades en scooter. Les balades en scooter étaient des moment de liberté et d’émerveillement. Chaque virage révélait des panoramas à couper le souffle, des montagnes aux vallées verdoyantes, des cascades aux rivières sinueuses. Si j’avais eu l’occasion, j’aurais poursuivi mon voyage dans la province de Mae Hong Son en faisant une boucle de plusieurs jours. Puisque j’avais besoin de me reposer, j’ai trouvé des logements qui m’ont permis de me poser et de conclure parfaitement cette première partie du voyage, dans le nord de la Thailande.

Comment aller à Pai ?

Il n’y a pas énormément de moyens pour venir à Pai, si ce n’est les navettes:

  • Navettes/bus depuis Chiang Mai: En partant de Chiang Mai, il faut prendre une navette (10 à 12 places) qui part environ toutes les heures depuis Chiang Mai Arcade 2 (Terminal 2) et qui met entre 2h30 et 4h00 pour parcourir les 130 km de petites routes sinueuses, à travers les montagnes, qui séparent les deux villes.
    La navette est souvent baptisée comme était un « vomit bus » mais personnellement j’ai eu la chance d’avoir aussi bien à l’aller qu’au retour des conducteurs très prudents qui ont permis au voyage de bien se passer.
Que faire à Pai ?
  • Balade en scooter dans les rizières en allant vers le Kho Ku So Bamboo Bridge (ici) ou direction les sources d’eau chaudes Sai Ngam hot spring (ici) ouo dans la direction du Wat Phra Phutthabat (ici)
  • Monter les marches jusqu’au Big Buddha Pai, pour admirer la vue sur tout Pai (ici)
  • Visiter le Canyon au coucher du soleil (ici): C’est THE activité que fait absolument tout le monde, mais c’est plutôt sympa, on a une magnifique vue et il suffit de s’éloigner un peu pour trouver une petite place loin de la foule
  • Se baigner dans des sources d’eau chaudes, comme les Tha Pai Hot Springs
  • Prendre un cours de Yoga: J’ai testé à ces deux adresses:
  • Profiter du marché du soir ‘night market’ qui a lieu tous les jours à partir de 18h00 (les rues du centre ville deviennent piétonnes) où l’on peut déguster tous les plats typiques de la Thailande du nord à petits prix
Mes bonnes adresses à Pai

Dormir

Voici quelques superbes options de logements.
J’ai personnellement dormi dans les deux premiers

Des endroits parfait pour la détente, pour leur localisation et pour profiter également de la nature.
Je les conseille tous à 1000%

Vimarniki Resort
Tout était parfait: la localisation,
les chambres bungalows, la vue…
Entre 15 et 19€ la nuit avec petit dej
(Voir sur Booking)

Up2U Guesthouse
Auberge de jeunesse incroyable
Vue splendide sur la rivière – bon petit déjeuner
(Voir sur Booking)

Pai Country Hut
Magnifique, pas cher et superbe localisation
(Voir sur Booking)

Deejai Pai Backpackers
Malheureusement le logement était plein quand j’y étais,

mais il m’a été recommandé pour les amateurs de yoga
(Voir sur Booking)

 

 


II. Itinéraire Thaïlande du sud : 2 semaines

Pour cette deuxième partie du voyage, je découvre une toute autre facette de la Thaïlande. La Thaïlande carte postale, avec ses magnifiques plages, ses roches karstiques, ses bateaux en bois traditionnels, ses îles paradisiaques… Une Thaïlande plus vacancière et également plus touristique. Des aspects qui ne m’attiraient pas forcément mais je dois bien reconnaitre que ces beaux paysages et les belles plages des iles thaïlandaise ont fini par gagner mon coeur. Oui, les paysages sont splendides et oui, il est possible de trouver de l’authenticité et de l’aventure dans le sud du pays du sourire !

Kaoh Sok: 3 jours dans le parc national  

 
Le parc national de Kaoh Sok une petite pépite dont on entend peu parler. Il faut dire que le trajet pour y arriver n’est pas des plus faciles mais c’est le prix à payer pour se retrouver en totale déconnexion dans la nature, au sens propre comme au sens figuré. Niché au cœur d’une forêt luxuriante, le village de Kaoh Sok offre un écrin de nature sauvage. À quelques kilomètres du village, on entre dans le parc national qui abrite une faune et une flore impressionnante, y compris des éléphants sauvages que l’on peut avoir la chance d’observer de loin. Pour entrer dans le parc national, il faut obligatoirement être accompagné d’un guide, c’est la raison pour laquelle je suis passée par un tour qui organisait des séjours de 2 jours dans le parc naturel en dormant 1 nuit dans des petites maisons flottantes sur le lac Cheow Lan.

J’ai profité de promenades en bateau sur le lac Cheow Lan, où les formations rocheuses émergeant de l’eau créaient un spectacle époustouflant. J’ai également eu la chance d’apercevoir une variété d’animaux, des singes aux oiseaux exotiques. L’ambiance paisible et relaxante de Kaoh Sok m’a permis de me déconnecter du stress quotidien et de me ressourcer en pleine nature. Si vous cherchez une expérience authentique en Thaïlande, Kaoh Sok est une destination idéale pour les amoureux de la nature et de l’aventure.

Comment aller à Kaoh Sok ?

Pour venir à Kaoh Sok, tout dépend du point de départ:

  • Si vous arrivez du nord et/ou de Bangkok, vous arriverez probablement en train ou en bus à Surat Thani.
    • De Surat Thani il y a des navettes privées qui font le trajet jusqu’à Kaoh Sok (durée: environ 2h30)
  • Si vous arrivez du sud, de Phuket ou de la province de Krabi, il existe des bus navettes
    • De Krabi/Phuket, il faut compter environ 3h-3h30.
  • Dans tous les cas, je vous conseille de vous renseigner une fois sur place auprès de votre hébergement ou d’un guichet d’info point.
 Que faire à Kaoh Sok ?
  • Visiter le parc national de Kaoh Sok en bateau en passant une nuit dans le parc
    Malheureusement, je n’ai pas d’agence à conseiller pour vivre cette expérience…
    En fonction de la période à laquelle vous vous rendez en Thailande, pendant la haute saison touristique, ces « tours » peuvent être pris d’assaut et on se retrouve à 40 – 50 personnes, ce qui enlève un peu de son authenticité à l’expérience… Le mieux est de se renseigner sur place et de demander l’avis à d’autres voyageurs.
    Toutes les expériences sont uniques de toute manière.


Ao Nang : 5 jours dans la province de Krabi

 
 
 
Ao Nang, dans la province de Krabi, est la destination parfaite et centrale pour explorer la région et les îles aux alentours. Bien plus calme que sa voisine Phuket, Ao Nang est une bonne alternative bien moins touristique même si on n’est clairement pas dans un lieu méconnu. J’ai passé quatre jours de pur bonheur à explorer ces lieux paradisiaques. Après plus de 3 semaines d’aventures, c’était pour moi une étape de « vacances » dans le voyage. Pour la première fois, j’ai décidé de me poser sans trop organiser mes journées. Depuis la petite plage d’Ao Nang, je suis partie un matin très tôt sur la plage de Railey beach où j’ai pu constater de mes propres yeux que les images cartes postales de la Thailande sont bel et bien réelles. Plages de sables blancs, eaux turquoises, bateaux en bois, formations karstiques… C’est juste splendide !

Que faire à Ao Nang ?
  • Tonsai beach
  • Visiter la plage de Railay beach: pour y accéder il faut prendre un petit bateau en bois depuis la plage principale de Ao Nang
  • Faire une sortie en bateau pour explorer d’autres îles, comme Hong island
  • Monter jusqu’en haut du Dragon Crest Mountain
  • Voir le lever du soleil en haut du Din Daeng Doi
  • Faire un tour sur le marché de nuit dans la ville de Krabi
itinéraire Thaïlande

Mes bonnes adresses à Ao Nang

Pour dormir

WakeUp Ao Nang
C’est l’auberge attenante à un hotel 4*

L’avantage est que l’on peut profiter des magnifiques piscines de l’hotel
Super bien situé  !
(Voir sur Booking)


Pour faire un tour en bateau

Baracudas Tour

Avec d’autres voyageurs rencontrés sur place, 
nous avons loué un bateau privé avec Baracudas Tour direction Hong island.
Nous avons payé 5000bath (135€) en tout. 
Les tours en groupe coûtent entre 30 et 40€/personne.

Koh Lanta: 5 jours sur une île nature et authentique

 

Pour terminer ce grand voyage en Thaïlande, je dois avouer que ce n’était pas simple de choisir une île parmi toutes les îles paradisiaques de la Thaïlande. Finalement, mon choix a été de venir 4-5 jours sur celle que l’on appelle Koh Lanta réputée pour être une île plutôt calme, familiale, nature et préservée du tourisme de masse. En réalité, je suis venue également pour retrouver une amie que j’avais rencontrée quelques semaines plus tôt à Chiang Mai. Verdict ? C’était un excellent choix !
Nous avons loué un bungalow à l’ouest de l’île, à côté de la plage Long Beach, une très longue plage de sable d’où l’on peut observer le coucher de soleil tous les soirs. En scooter, nous sommes parties explorer l’île au gré de nos envies, en allant de plages en plages, de point de vue en point de vue, en prenant le temps de s’arrêter boire des jus de fruit frais, de manger les pieds dans le sable et profiter de la dolce vita thailandaise.  Les plus belles plages se trouvent surtout sur la côte ouest en partant de Long Beach jusqu’au sud de l’île au parc national Mu Ko Lanta, que l’on peut visiter. Chaque plage avait son propre charme et j’étais surtout étonnée de constater que nous étions bien souvent seules – ou presque.
J’ai adoré également la visite de la vieille ville Koh Lanta Old Town, que je recommande vivement. Bref, ces quatre jours à Koh Lanta ont été parfaits. Je garde un merveilleux souvenir de Koh Lanta !

Que faire à Koh Lanta ?
  • Explorer l’île en allant de plages en plages
  • Visiter la vieille ville de Lanta (Koh Lanta Old Town) : Les rues commerçantes sont super mignonnes et il y a plusieurs boutiques très sympas qui offrent de l’artisanat différent de tout ce que l’on peut trouver dans le reste de la Thailande.
  • Faire une balade à cheval sur la plage avec Pirates Bar Horse riding (voir ici) ou avec Horse Riding Koh Lanta & Archery (voir ici): en réalité toutes les balades se font sur la même plage au nord de Koh Lanta, où le sable est très dur
  • Prendre un cours de boxe chez Nicha Muay Thai Gym (voir ici) : Propose des cours privé et/ou collectifs le matin ou l’après-midi
  • Passer une demie-journée au centre de bien-être pour animaux, le Lanta Animal Welfare (voir ici)
  • Visiter le parc national Mu Ko Lanta
  • Faire une excursion d’une journée pour faire du snorkeling et rejoindre d’autres petites îles aux alentours

Mes bonnes adresses
Je complète cette partie très bientôt 🙂

Pour dormir

Leaf House
Petits bungalows à deux pas de la plage

Pour manger ou boire un verre

Sam Pee Nong Family Seafood
On y vient surtout pour la magnifique vue sur la Bamboo beach
(Voir ici)

Why Not Bar
Pour manger les pieds dans le sable
devant la statue « Koh Lanta »
pour tous les fans de l’émission
(Voir ici)

 

Diamond Cliff Beach Restaurant
Également une bonne adresse pour manger
au coucher du soleil vue sur la plage
(Voir ici)

 

Infos pratiques pour voyager et préparer son itinéraire en Thaïlande


Comment arriver en Thaïlande ?

  • Par avion: Il y a de fortes chances que vous arriviez en Thailande par Bangkok, mais il existe également des vols internationaux vers Chiang Mai (dans le nord) ou Phuket (dans le sud).
  • Par la voie terrestre: Si vous êtes déjà en Asie du sud-est, vous pouvez arriver par bus depuis le Laos ou le Cambodge mais il faudra changer de bus et passer le bureau de l’immigration avant d’entrer sur le territoire

Quel visa pour entrer en Thaïlande ?

  • Les citoyens européens sont exemptés de visa pour voyager en Thaïlande jusqu’à 30 jours. Et§ il n’y a rien à payer pour entrer sur le territoire. Après cette exemption, une extension de 30 jours peut être obtenue dans un bureau d’immigration, mais l’extension est payante. (2023)

Comment se déplacer sur place ?

  • En bus ou en train: Le réseau des bus et train est très bien développé. Pour réserver le plus économique est de se rendre directement au guichet ou dans les supermarchés 7 Eleven, autrement le plus simple est de réserver sur le site 12go.asia (payement par visa mais un peu plus cher).
  • En Grab: C’est le « Uber » de la Thailande et l’avantage c’est que l’on peut commander un taxi-voiture ou un taxi-scooter qui va plus vite et coûte presque rien
  • Avec les Songtheaw: Les Songthaew sont des pick-up qui fonctionnent comme des taxi collectifs dans la plupart des villes de Thailande. Pour 20 à 50 bath par personne, on peut se déplacer sur les axes les plus importants et touristiques. C’est pas toujours évident de comprendre où sont les arrêts mais en demandant aux locaux, on trouve facilement !
  • En scooter (location): Si on a le permis international moto, on peut louer un scooter et se déplacer partout où on va. Le prix varie de 200 baths (5,40€) à 250 bahts (6,80€) la journée.

Quelle monnaie ?

La monnaie en Thailande est: les bath THB
1€ = 37,77 THB

Comment retirer de l’argent cash en Thaïlande ?

Il est très facile de trouver des distributeurs dans tout le pays (sauf sur les petites îles et endroits plus reculés).
Toutes les banquent chargent environ 6€ (220 bath) pour chaque retrait – peu importe la somme retirée.

Acheter une carte Sim ?

Il est très facile de trouver des cartes sim locale pour avoir un forfait 5G. Il suffit de se renseigner dans un supermarché 7-Eleven. Pour se faire comprendre, il faudra souvent utiliser « Google translate » mais la démarche est simple et prend une dizaine de minute.

Quand partir en Thaïlande: Quel est le meilleur moment pour son voyage ?

La meilleure saison pour partir en Thailande est sûrement pendant la saison sèche de novembre à avril.
Toutefois, dans le nord de la Thaïlande, à partir de mi février, les agriculteurs pratiques la culture du « brûli » qui consiste à brûler les terres avant de replanter les nouvelles graines. Cette pratique est interdite par le gouvernement mais toujours très présente et provoque des fumées, beaucoup de pollution et un ciel voilé pendant plusieurs semaines. Les zones très au nord, Chiang Rai, Chiang Mai et Pai sont donc à éviter à partir de fin février jusqu’à avril/mai quand arrivent les premières pluies.

Quelle assurance pour mon voyage ?

  • Avant de partir en voyage, il ne faut pas oublier de souscrire à une assurance santé et annulation, qui permet de se couvrir même lorsque l’on voyage en dehors de l’Europe. Je passe toujours par Chapka Assurance pour leur assurance sur-mesure CAP Assistance 24h/24 que je recommande. Elle inclut également des télé consultations avec un médecin, ce qui est bien utile lorsqu’on ne parle pas la langue 🙂

 

Des questions pour votre voyage ?
Laissez-moi un commentaire ⤵

More from Florence
Mon expérience de volontaire en Inde
En octobre 2015, quelques semaines après avoir été diplômée, j'ai décidé de...
Read More
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *