Bangkok: Quoi faire ? Mes 10 coups de coeur dans la capitale thaïlandaise

Bangkok, la capitale de la Thaïlande, est une ville qui regorge de trésors cachés et de lieux incontournables à découvrir. Des temples bouddhistes aux scènes de vie du quotidien en passant par ses différents marchés et street food, cette immense mégalopole de plus de 11 millions d’habitants est une ville incroyablement vivante, authentique et pleine de charme. Bangkok est aussi la toute première étape de mon voyage en Thaïlande, et également la toute dernière, où j’ai passé au total 5 jours. Après avoir exploré cette ville incroyablement dynamique et vivante, qui ne m’a pas laissée indifférente, je vous partage mes 10 coups de cœur à Bangkok. Ces découvertes vous donneront un aperçu de la richesse de la culture thaïlandaise et de la diversité de cette ville fascinante.
Suivez-moi à travers les rues et les quartiers de Bangkok pour découvrir mes recommandations dans la capitale thaïlandaise.

Coup de coeur à Bangkok. Quoi faire ?

 

Mes 10 coups de coeur à Bangkok

1. Découvrir les plus beaux temples de Thailande
2. Déguster la street food
3. S’immerger dans le quartier de Chinatown
4. Se déplacer en bateau-bus
5. Se balader dans les rues de Talat Noi
6. Faire un tour sur le marché aux fleurs
7. Se perdre dans la ville hors des sentiers battus
8. Faire un tour sur les marchés flottants
9. Boire un verre sur un rooftop au coucher du soleil
10. Tester le massage thaïlandais
Quelques infos pratiques

1. Découvrir les plus beaux temples de la Thaïlande

Bangkok est ma toute première destination en Thaïlande et c’est donc aussi ma porte d’entrée dans la découverte des temples bouddhistes. J’ai très vite pris une claque visuelle ! En me baladant dans les rues de la capitale, je tombe nez à nez avec des temples magnifiques. Certains sont célèbres, et je conseille de les voir au moins une fois dans sa vie, mais il ne faut pas hésiter aussi à entrer dans les plus petits temples que l’on découvre au fil de nos balades. Le plus célèbre et emblématique de tous est le temple du Bouddha d’Émeraude, également connu sous le nom de Wat Phra Kaeo. Ce temple est considéré comme le plus sacré de Thaïlande et abrite une statue en jade de Bouddha d’une valeur inestimable. Un autre temple important à Bangkok est le Wat Pho, qui abrite une statue de Bouddha couché de 46 mètres de long, la plus grande statue de Bouddha couché en Thaïlande. Wat Arun, le temple de l’aube, est également un incontournable, avec ses impressionnantes tours en forme de flèche et ses motifs complexes en céramique. Enfin, le Wat Saket, également connu sous le nom de Montagne d’Or « Golden MountTemple » , offre une superbe vue à 360 degrés sur la ville depuis son sommet. Tous ces temples, petits et grands, m’ont surprise par leur architecture et tous leurs détails mais m’ont également plongée dans l’histoire et la religion bouddhiste en seulement quelques jours.  La visite de ces temples est parfaite pour découvrir l’histoire et la religion thaïlandaise, ainsi que pour profiter de l’architecture et des motifs complexes qui les rendent si uniques.

Mes temples coup de coeur

Honnêtement, la meilleure manière de découvrir la temples à Bangkok est de se promener en ville et de se laisser envoyer par tous les temples que l’on croise. J’ai trouvé que les plus petits temples, souvent peu connus, étaient souvent incroyables ! L’entrée est gratuite sauf pour les plus importants où l’entrée coûte entre 50 bath et 200 bath pour le Wat Pho. Voici quelques temples que j’ai adoré:

  • Wat Pha Lo
  • Wat Pho
  • Wat Benchama Bophit
  • Wat Bowonniwet
  • Wat Saket (Golden Mount Temple)
Conseils pour visiter les temples
  • Comment s’habiller ?
    Une tenue correcte est exigée pour visiter les temples à travers toute la Thaïlande. Par « tenue correcte », il faut comprendre couvrir ses épaules et ses jambes.
    Les hommes peuvent porter des short, les femmes doivent se couvrir au moins 3/4 des jambes.
    J’ai personnellement acheté quelques « sarong » que je gardais dans mon sac afin de pouvoir me couvrir dès que je visitais un temple.
  • Quand visiter les temples ?
    Je conseille de visiter les temples les plus connus tôt le matin ou en fin de journée (mais vérifier les heures d’ouverture sur Google Maps) pour éviter le monde
    La plupart des autres temples de la ville peuvent se visiter à toute heure de la journée. J’ai souvent été seule lors de mes visites, ce qui est génial !

 

2. Plaisir culinaire en street food

Si je devais retourner à Bangkok ce serait pour une chose en particulier: la street food! Bangkok est connue mondialement pour sa scène culinaire incroyablement diversifiée, et la street food y joue un rôle central. L’épisode 1 de la série « Street Food » sur Netflix la met très bien en avant d’ailleurs. Partout dans les rues de la capitale, à toute heure du jour et de la nuit, on trouve des vendeurs ambulants qui proposent une variété de plats délicieux et très bon marché (entre 15 et 100 bath).  J’ai adoré pouvoir goûter de tout et plonger dans cet univers de saveurs et de couleurs. En plus, ce qui est génial à Bangkok c’est que la street food ne se limite pas seulement à la cuisine locale; on y trouve également des plats de toutes les régions de la Thaïlande, ainsi que des plats internationaux. Les quartiers de Chinatown et de Bang Rak sont les quartiers les plus populaires pour trouver pleins de stands de street food. Alors, surtout n’ayez pas peur et testez la nourriture de rue et je vous assure qu’avec ses saveurs audacieuses et ses arômes enivrants, vous serez séduit. C’est sûrement mon top 1 d’expérience à ne pas manquer à Bangkok !

Plats Thai à ne pas manquer

Si vous aimez la cuisine thaïlandaise ou que vous la découvrez pour la première fois, voici une petite liste de spécialités à ne pas manquer:

  • le pad thai
  • les brochettes de poulet satay
  • le som tam (salade de papaye verte)
  • le khao man gai (poulet grillé et riz)
  • Et le meilleur dessert de tous les temps: le mango sticky rice (riz au lait de coco et mangue). Si, si c’est un vrai délice!

3. S’immerger dans le quartier de Chinatown (day&night)

Chinatown, situé dans le district de Samphanthawong, est un quartier emblématique de Bangkok. Avec ses rues étroites qui grouillent de monde, ses centaines (ou milliers?) de vendeurs ambulants, ses temples et ses marchés, Chinatown c’est THE expérience authentique de la vie locale. Ambiance assurée de jour comme de nuit, surtout sur l’avenue principale Yaowarat Road, avec ses nombreuses enseignes lumineuses aux signes chinois, qui se transforme complètement en se remplissant encore plus de monde dès la tombée de la nuit. Le marché de nuit sur Yaowarat Road est rempli de centaines de mini stands de nourriture, où l’on retrouve absolument de tout, de souvenirs, de bijoux et d’autres produits. J’ai adoré découvrir ces deux facettes du quartier de Chinatown, et je ne peux que le recommander: Ne manquez pas le Chinatown de Bangkok !

4. Se déplacer en bateau-bus

Les bateaux-bus sont l’un des moyens de transport les plus populaires pour se déplacer à Bangkok. Ces bateaux sont des embarcations typiques de la ville, qui naviguent sur les canaux de la ville, aussi appelés «khlong», et que l’on prend pour se déplacer comme si on prenait le métro. Ils sont un moyen pratique et économique pour se déplacer et découvrir les différents quartiers de la ville, puisque c’est possible de rejoindre le quartier de Chinatown depuis Khaosan Road par exemple. En plus d’être pratiques, j’ai trouvé que c’était une façon géniale d’avoir une autre perspective de la ville avec une vue sur les temples et les buildings, depuis le fleuve, mais aussi pour découvrir des coins inaccessibles autrement. Les prix des bateaux-bus sont très abordables, ils variant en fonction de la distance parcourue (entre 12 et 30 bath le trajet). J’ai adoré de faire le trajet durant les golden hours (en fin de journée, avant le coucher de soleil), pour la vue et l’ambiance magique sur Bangkok. C’est donc un véritable coup de coeur pour découvrir Bangkok d’une manière originale et économique.

5. Se balader dans les rues de Talat Noi

Pas très loin de Chinatown se trouve le quartier de Talat Noi, l’un des quartiers les plus historiques de Bangkok. Bordé par la rivière Chao Phraya, Talat Noi est connu pour ses rues étroites et ses maisons en bois, mais également pour son street art, bref, un endroit où l’on peut se perdre pendant des heures. Les habitants y vivent depuis des générations et leur influence se retrouve dans les temples, les restaurants et les boutiques. Si comme moi, vous aimez la photo, vous serez ravis de découvrir les rues colorées et les vieux bâtiments abandonnés qui ont une atmosphère unique. Il y a également un marché à Talat Noi où l’on trouve du street food, de fruits de mer frais et d’autres produits locaux. On termine la balade du quartier en se promenant le long de la rivière pour profiter de la vue sur le fleuve et les bateaux traditionnels en bois (avant de monter sur un Klongs pour une petite balade en bateau-bus). Talat Noi est donc un endroit idéal pour découvrir la culture et l’histoire de Bangkok, tout en s’immergeant dans une atmosphère authentique et charmante.

6. Faire un tour sur le marché aux fleurs

Le marché aux fleurs de Bangkok, également connu sous le nom de Pak Khlong Talat, est un marché pittoresque et coloré qui propose une variété de fleurs exotiques, de plantes et d’herbes aromatiques. C’est un véritable spectacle pour les sens, avec une abondance de couleurs, de parfums et de sons. Les vendeurs, pour la plupart des femmes, sont habillées en tenues traditionnelles thaïlandaises et vendent tout type de fleurs: des orchidées, des lotus, des roses, des jasmins et des lys, ainsi que des plantes et des herbes utilisées dans la cuisine thaïlandaise. Si on y vient tôt le matin on peut voir les clients venir faire leurs achats en gros pour des occasions spéciales ou simplement acheter des couronnes de fleurs pour aller les déposer dans les temples. L’ambiance est très sympa et beaucoup moins chargée qu’à Chinatown. Et puis, il faut dire que ça change des marchés de street food que l’on trouve partout !  Le marché aux fleurs de Bangkok est un endroit idéal pour découvrir la culture locale, acheter des souvenirs et aussi prendre de belles photos.

7. Se perdre dans la ville hors des sentiers battus

C’est sans aucun doute mon activité préférée partout où je voyage: me perdre afin de mieux découvrir. Se perdre dans les rues de Bangkok est l’un des meilleurs moyens de découvrir la ville et de s’imprégner de son atmosphère, de faire de belles rencontres, de sortir des sentiers battus, et de trouver de belles pépites. Il y a tellement de quartiers différents à explorer, chacun avec son style et son propre charme, tellement de scènes de vie authentiques à découvrir. Ca vaut la peine de ne pas toujours avoir le nez dans un guide ou sur une carte mais de simplement se laisser porter, là où nos pieds nous mènent. Les petites rues étroites, perpendiculaires aux grands axes, sont souvent pleines de surprises, avec des marchands ambulants, des boutiques traditionnelles, des temples cachés et des restaurants locaux authentiques. Si vous aimez la photographie de rue, vous serez ravis aussi!  Le meilleur conseil que je peux vous donner est clairement d’oser vous aventurer hors des sentiers battus, et vous êtes sûrs de découvrir des trésors cachés que vous n’auriez jamais trouvés autrement. Bangkok est loin d’être une ville touristique créée pour le tourisme. Dès qu’on s’éloigne des centres d’intérêt c’est tout la vie thaïlandaise que l’on croise… et c’est juste magique !

8. Faire un tour sur les marchés flottants

Avant de venir à Bangkok, j’avais vu ces images de marchés flottants, où les vendeurs se déplacent sur leur petit bateau en bois, mais j’avais cru comprendre que ces marchés n’existaient plus ou étaient une attraction uniquement touristique. En réalité, le marché flottant le plus connu, Damnoen Saduak, est situé à environ 100 km de Bangkok. Il n’est plus très authentique aujourd’hui puisqu’il y a des milliers de touristes tous les jours qui débarquent en bus ou via des tours organisés. J’ai donc discuté avec plusieurs locaux avant de trouver une alternative: le marché flottant de Taling Chan et celui de Khlong Lat Mayom qui ouvrent uniquement le week-end. Le premier est plus petit et est davantage un marché classique, mais le Khlong Lat Mayom floating market a vraiment une atmosphère magique et a plusieurs vendeurs sur bateaux. On y trouve de tout: des produits locaux, des animaux, de l’artisanat, des vêtements,… L’ambiance est animée, c’est clairement le rendez-vous des familles thaïlandaises qui viennent se réunir sur les grandes tables. On peut aussi faire un tour en bateau pour naviguer à travers les canaux (prix: 100 bath mais je n’ai pas testé).  Pour venir jusqu’ici, j’ai pris un bus local depuis le centre de Bangkok (12 bath), et même si le trajet est plus long qu’en taxi c’était une merveilleuse manière de vivre une expérience entièrement locale (Si vous utilisez Google Maps, vous n’aurez pas de soucis pour vous y retrouver). Alors même si ce sont des lieux touristiques, cela reste une activité typiques et originale à faire à Bangkok et j’ai vraiment apprécié l’ambiance unique que l’on retrouve sur les marchés flottants.

9. Prendre un verre sur un rooftop au coucher du soleil

Bangkok est célèbre pour ses grands gratte-ciel et ses vues d’en haut sur la ville depuis ses nombreux rooftops. L’une des vues que j’ai adoré est la vue spectaculaire sur la rivière Chao Phraya et sur le temple Wat Arun au coucher du soleil. J’ai retrouvé d’autres voyageurs (coucou les digipotes!) sur un rooftop afin de profiter de la magnifique vue sur le temple Wat Arun tout en sirotant un cocktail au coucher du soleil. Nous étions au Rooftop Sala Rattanakosin (voir ici) mais les autres bars aux alentours proposent également de chouettes terrasses. Il vaut mieux arriver tôt ou réserver à l’avance pour avoir une place. Pour profiter d’un rooftop avec une vue panoramique sur le reste de la ville, le Sky Bar ou le Sirocco sont parmi les rooftops les plus célèbres.  On se rend compte de l’immensité de la ville et, de nuit, on voit tous les temples s’illuminer… Un très beau spectacle !

10. Se laisser tenter par un massage thaïlandais

Vous verrez probablement des affiches à tous les coins de rue ou vous serez appelés dans la rue pour « Thai massage ». Mais s’il y a bien une expérience locale à tester, c’est clairement le fameux massage thaïlandais (ou simplement l’un des massages proposés). On trouve une multitude de salons de massage à Bangkok qui propose le massage traditionnel mais aussi un « Oil massage » ou un massage des pieds ou de la nuque. Le massage traditionnel se fait avec des techniques spécifiques, des pressions sur les points d’acupuncture, des étirements et des compressions pour aider à soulager les tensions musculaires et améliorer la circulation sanguine. Il est généralement pratiqué sur un matelas au sol et les masseurs utilisent leurs mains, leurs coudes, leurs pieds et même leurs genoux pour travailler les muscles et les articulations. Je ne l’ai pas personnellement testé car j’ai préféré faire des massages aux huiles et c’était à chaque fois incroyable et pour un prix… dérisoire ! Et si vous découvrez Bangkok à pied, comme moi, ça va vous sauver la vie (et les pieds) !

 

 

Un autre immanquable à Bangkok

Visiter le Grand Palais (ou Palais Royal)

Il s’agit du lieu touristique le plus visité de la ville. Situé au bord de la rivière Chao Phraya, il a été construit il y a 200 ans lorsque Bangkok est devenue la nouvelle capitale de la Thaïlande. Autrefois, il fut la résidence principale des monarques. Aujourd’hui, le Grand Palais de Bangkok n’abrite plus le roi actuel mais est souvent utilisés lors d’événements officiels. Il s’étend sur 29 hectares découpés en plusieurs bâtiments, jardins et pavillons. Il abrite également le temple du Bouddha d’émeraude (Wat Phra Kaeo), dans lequel se trouve une superbe statue de jade de Bouddha.
Je l’ai visité à la fin de mon voyage en Thailande et c’est vrai que c’est un lieu chargé d’histoire. Toutefois, il ne fait pas partie de mes coup de coeur.

Par contre, soyez prévenus, le Grand palais est ouvert tous les jours ! (Attention si vous croisez des locaux ou des chauffeurs qui vous disent qu’il est fermé exceptionnellement « aujourd’hui », c’est une arnaque). L’entrée coûte 500 bath (environ 18€). En 2023, le masque reste obligatoire pour la visite du Grand Palais.

 

Quelques infos pratiques sur Bangkok

Combien de jours faut-il rester à Bangkok ?

Étant donné la taille de la ville ainsi que tout ce que l’on peut y faire, les opportunités sont multiples. Je pense personnellement que pour apprécier un lieu, il faut y laisser sa chance et donc y passer plusieurs jours. Si vous restez 2 ou 3 jours à Bangkok, vous pourrez faire les visites principales et avoir une idée superflue de l’atmosphère de la ville. A partir de 4 jours sur place on peut vraiment apprécier Bangkok à sa juste valeur et prendre son temps de se perdre et de sortir des sentiers battus.

Où dormir à Bangkok ?

Mes deux virées à Bangkok, j’ai séjourné proche du quartier de Khao San Road, mais loin de son agitation. J’ai trouvé que la zone était très central pour visiter toute la ville à pied et aussi plutôt facile d’accès depuis l’aéroport.

Coup de coeur pour ces deux logements où j’ai dormi:

Bangkok Saran Poshtel
Merveilleusement bien situé dans une rue au calme

Petit déjeuner et chambres économiques
A partir de 14€ la nuit pour une chambre seule ou double
Voir sur Booking

The LOL Elephant hostel
Superbe auberge de jeunesse avec plusieurs chambres doubles et triples
Très bien située, proche de tout et les hôtes sont toujours prêts à aider
A partir de 8€ la nuit
Voir sur Booking

Visiter Bangkok seule

Je suis partie en Thailande en voyage solo. J’étais donc seule à mon arrivée à Bangkok. Mais, même si la ville peut paraitre intimidante, je m’y suis toujours sentie en sécurité. De jour comme de nuit.Il faut dire aussi que c’est une destination très touristique, il y a beaucoup de backpackeurs, mais également des vacanciers, et beaucoup de voyageurs solo. C’est une ville dans laquelle on se sent naturellement à l’aise lorsqu’on est une femme qui voyage seule.

Et quelle assurance ?

Comme pour tout voyage, il vaut mieux souscrire à une assurance de voyage avant de partir (pour éviter les pépins)! Je passe toujours avec Chapka Assurance pour leur assurance sur-mesure. (Mon choix se porte sur l’assurance CAP Assistance 24)

 

 

Vous avez une question sur Bangkok ?
Laissez-moi un message et j’y répondrai 🙂

More from Florence
Voyager seule en Inde: 20 conseils pour préparer son voyage
L'Inde est un pays aux multiples couleurs, cultures et traditions qui ne...
Read More
Join the Conversation

1 Comment

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. says: Morgane

    Je suis en train d’organiser mon voyage en solo en Thaïlande et en lisant ton article, je me réjouis encore plus à l’idée de partir ! Tu m’as donné l’envie de découvrir Bangkok, pensant qu’il fallait au début y faire un bref passage uniquement. Tes photos sont inspirantes