Vietnam: 3 jours dans les rizières de Sapa

Le Vietnam fait rêver pour ses paysages et sa nature, mais également pour ses cultures et son patrimoine traditionnel. Tout au nord du Vietnam, à quelques kilomètres de la frontière avec la Chine, dans les montagnes Hoang Lien Son, le dépaysement est total. Il y a d’abord ces rizières en terrasse à perte de vue – brunes, vertes ou jaunes selon la saison , ensuite, ces superbes paysages que l’on peut découvrir lors de belles randonnées, et puis ces rencontres avec plus de 50 minorités ethniques qui vivent encore un mode de vie authentique au rythme de leurs traditions et croyances. Bienvenue dans les montagnes de Sapa !

Nous avons passé trois jours dans la région montagneuse de Sapa. Un moment unique marqué par de nombreuses rencontres avec les villageois, petits et grands. La particularité de Sapa est que c’est une région où vivent encore plusieurs minorités ethniques (les Hmongs, les Daos, les Tays, les Giays et les XaPho). La plupart portent encore leurs costumes traditionnels et conservent le mode de vie de leurs ancêtres… Un mode de vie simple, communautaire où être courageux fait partie des valeurs fondamentales.

Je vous emmène découvrir les villages dans les montagnes du nord du Vietnam

Arrivée à Sapa (après une nuit dans le train couchette)

Quand on arrive dans la ville de Sapa, c’est un peu le choc (dans le mauvais côté du terme). Cette ville de montagne ne ressemble en rien en un petit village de montagne typique et charmant. Tout au contraire. C’est pourtant un passage obligé pour pouvoir prendre la route vers les villages et les montagnes…
Nous sommes donc arrivés à notre petit hôtel dans la ville de Sapa et nous avons décidé de louer une moto (parce que les deux roues ne sont pas assez puissants pour les routes montagneuses!), pour aller nous balader.
Je ne vais pas mentir, ce n’est pas l’endroit rêvé pour faire de la moto, les routes ne sont pas très agréables et le trafic est dense, mais… quelles vues !

Découverte des villages de Sapa en moto

Pour notre première après-midi, nous sommes seuls. Nous n’avons pas forcément préparer d’itinéraire, donc nous partons à l’aventure – les yeux presque bandés – là où le vent nous portera. On roule de surprises en surprises… En s’éloignant de la ville de Sapa on découvre tout l’intérêt de venir visiter cette région. Les paysages sont tellement impressionnants !
Après avoir roulé 40 minutes, on arrive dans un petit village où l’on rencontre un groupe d’enfants. Ils ont l’air heureux de nous voir arriver…

 

Deux jours de randonnée avec une guide locale

Chan, notre guide, avec sa fille de 2 ans
Chan, notre guide, avec sa fille de 2 ans

Après cette première expérience à deux, nous sommes heureux de commencer notre trek avec une guide locale. Nous avons réservé à l’avance un trek de deux jours pour découvrir la région avec une habitante. Ce trek nous le faisons avec Chan, une femme de 25 ans, d’origine Black Hmong (une minorité ethnique du Vietnam) qui a lancé son activité de tourisme. Chan est impressionnante. Du haut de son 1m50, elle va nous faire vivre une expérience incroyable, nous partager toutes sa culture et ses coutumes, et nous présenter la vie quotidienne des habitants de Sapa.
Le soir, on dort chez ses parents, dans leur maison en bois authentique, où l’on a allumé un grand feu afin de préparer à manger tous ensemble. On a de la chance, on peut allumer la lumière le soir (l’électricité est arrivée il y a 9 ans!). (Retrouvez mon expérience avec Chan ici)

La vue depuis la maison où nous avons dormi
La vue depuis la maison où nous avons dormi

Au printemps, les rizières en terrasse sont mises en eau. Ce processus est nécessaire pour semer le riz sur une terre fertile. Les villageois de Sa Pa travaillent majoritairement dans la culture du riz. Que le terrain leur appartienne ou pas. Ils n’ont pour outils que leurs mains, leurs pieds (nus) et leurs bisons (qui valent une fortune).

Conseils pour découvrir Sapa

Tout ce qu’il faut savoir pour préparer un voyage à Sapa au Vietnam

En bus (5h30) ou en  train couchette – de nuit (8h00) au départ de Hanoi. Il est possible aussi de faire le trajet au départ d’autres villes comme Ninh Binh ou Haiphong, par exemple.

Le train s’arrête à Lao Cai, qui se situe à 38 km de Sapa. Pour faire la navette, il y a des bus publics (pour moins de 1$) ou des transports groupés « shuttle service » qui coûtent entre 3 et 4$.

Nous avons rejoint Sa Pa en prenant le train de nuit de 21h35 au départ de Hanoi (la capitale). Nous sommes arrivés à Lao Cai à 5h40. Nous avons ensuite pris une navette qui avait été organisée par notre Bed&Breakfast. (A savoir: Il vaut mieux acheter ses billets de train bien à l’avance, au guichet d’une gare – les trains sont vite complets et les réservations par internet cachent parfois de mauvaises surprises)

Le centre-ville de Sapa n’est absolument pas beau et je ne conseillerai pas d’y passer plus d’une journée. Nous avons dormi un peu à l’écart de la ville dans un Bed&Breakfast en plein milieu de la nature: au Sapa Garden Bed and Breakfast.

  • De mars à mai les rizières sont en « eau », c’est à dire que c’est le moment où les habitants commencent le travail de repiquage sur les rizières en terrasse. On peut donc voir des scènes de vie incroyables.
  • Pour voir les rizières vertes, c’est en été (juillet – août) et elles deviennent jaunes au mois de septembre, avant la récolte.

Nous étions à Sapa pendant le mois d’avril et nous avons eu du soleil et 25 degrés tous les jours. Un coup de chance puisque la semaine avant il faisait froid et la visibilité était très faible. Apparemment en hiver il peut faire très froid.

Il est possible de découvrir la région seuls (idéalement en moto). Nous l’avons fait pendant quelques heures et c’était une superbe aventure, même si nous n’avons pu emprunter que les routes plus ou moins praticables et donc nous ne nous sommes pas aventurés sur des petits chemins.

Les jours suivants nous sommes partis en trek avec une guide locale de la communauté des Black Hmong. Notre guide, Chan, nous a fait découvrir sa région en nous partageant sa culture et son style de vie. Le soir, nous avons logé chez ses parents, dans une maison en bois authentique (comme celles que l’on voit sur les photos) et nous avons cuisiné tous ensemble un repas traditionnel. Les échanges avec Chan et sa famille, et l’expérience de vivre deux jours plongés dans une toute autre vie n’ont pas de prix.
Cela reste l’un de mes plus beaux souvenirs du Vietnam !(Je vous en dirai davantage dans un prochain article)
N’hésitez pas à écrire à Chan pour lui poser vos questions ou réserver un tour fait sur mesure. C’est elle qui a créé la « Sapa Hmong Family » où elle, sa soeur et son mari travaillent en tant que guides.
Prix par personne pour 2 jours/1 nuit, repas inclus : US$75.

La réponse dépend de vous, de ce que vous voulez faire et surtout du temps que vous avez.
Passer deux jours au milieu des villages n’est vraiment pas “trop”. C’est, je pense, le minimum pour s’imprégner de la vie locale.
Nous avons choisi de passer d’abord une journée à Sapa (nuit au Bed&Breakfast) pour explorer les environs seuls et puis de faire le trek de deux jours avec notre guide (en passant la nuit chez l’habitant), pour un total de 3 jours sur place. Ainsi, nous avons pu laisser nos sac à dos au B&B (à Sapa), que nous avons récupéré après la randonnée.

En ce qui nous concerne, en avril, nous n’avons pas croisé beaucoup de touristes/visiteurs/randonneurs pendant nos 3 jours dans la région. Oui, le train de nuit était complet et dans la ville de Sa Pa il y avait beaucoup de monde, mais une fois partis en randonnée… il n’y avait plus personne ! Génial !

 

Le voyage est un retour
vers l’essentiel.
Proverbe tibétain

 

Retrouvez tous mes articles sur le Vietnam ici

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

More from Florence

Le Frioul-Vénétie Julienne en Italie: entre nature et culture

Le Frioul-Vénétie Julienne (Friuli Venezia Giulia), situé au nord-est de l'Italie, est l'une des...
Read More

7 Comments

  • Superbes photos ! J’adore Sapa. C’est l’un des endroits où les paysages sont les plus magnifiques du Vietnam avec des rizières en terrasses, des hautes montagnes. Une destination vraiment à recommander.

  • Bonjour Amelie,
    Nous sommes actuellement à Hanoi et nous aimerions découvrir SAPA mais les commentaires que nous pouvons lire sur les différents blogs sont très mauvais (arnaques, faux villages, trop de touristes)
    As tu qq conseils à nous donner? Peut-on aller à sapa par nos propres moyens ou doit on obligatoirement passer par une agence? est -il possible de découvrir d’autres villages que sapa et donc s ecarter un peu du tourisme ? comment as tu pu contacter Chan? est il possible de directement dormir chez l habitant?
    voilà en fait plein de questions me passent par la tête j’ai vraiment envie de découvrir le nord et ses valeurs sans passer par une horde de touristes ou arriver dans un pseudo villages faussés avec des minorités recrées… si tu pouvais m’aider ce serait super
    Merci bcp
    Bonne journée

    • Salut Marjorie!
      Si vous souhaitez découvrir la région montagneuse et faire une randonnée dans les rizières près de Sapa, alors il vous faudra passer par un “tour” ou un guide local, pour pouvoir partir plusieurs jours, aller dormir chez l’habitant et surtout ne pas se perdre. Il faut rester au minimum 1 nuit chez l’habitant pour pouvoir s’éloigner des sentiers pris d’assauts par les touristes. Personnellement, je ne me souviens pas avoir croisé un seul touriste ou voyageur pendant nos 2 jours de trek, à part sur la fin… Nous avons passé deux jours avec Chan, je partage notre expérience dans cet autre article: https://reporterontheroad.com/fr/rencontre-avec-chan-et-la-communaute-hmong-au-vietnam/
      Tu peux la contacter (il y a son site en bas de l’article) et voir ses disponibilités. Elle et sa famille ont beaucoup à nous apprendre et à échanger avec nous. Je peux t’assurer que nous avons vécu une expérience incroyable !
      Rien “d’artificiel”, nous avons dormi sur un matelas au sol dans leur maison, avons discuté toute la nuit et comparé nos différents modes de vie…
      Vous pouvez aussi rester une journée en plus et explorer les environs seuls en moto, vous perdre, mais je vous conseille l’expérience chez l’habitant.
      N’hésites pas si tu as d’autres questions 🙂

  • Le meilleur moment pour aller à Sapa c’est en automne. Le riz commence à mûrir, le paysage de Sa Pa prend une couleur jaune vif, embrassant les montagnes et les forêts du nord-ouest. L’échelle dorée des champs en terrasse, couleur irisée sous le nouveau soleil va rendre tout le monde surpris.

    • J’aurais adoré voir la région à différentes périodes de l’année, sous différentes couleurs. J’y étais en avril, les rizières étaient en haut, mais le spectacle était incroyable 🙂

  • Pour 2019, j’hésite entre le vietnam et le cambodge! Je crois que tu es en train de faire pencher la balance vers le vietnam ahaha! Merci pour ces jolies photos qui donnent un avant goût!

    • Bonjour Amélie, merci à toi pour ce gentil mot 🙂 Pour être honnête, j’ai passé 12 jours au Vietnam et puis 4 jours au Cambodge (pour aller voir les temples d’Angkor)… Tout dépend du temps que tu as, mais faire un peu des deux, n’est pas impossible 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *