Le Frioul-Vénétie Julienne en Italie: entre nature et culture

Le Frioul-Vénétie Julienne (Friuli Venezia Giulia), situé au nord-est de l’Italie, est l’une des plus petites régions du pays. Frontalière avec l’Autriche et la Slovénie, et proche de Venise, la région compte un patrimoine historique et artistique impressionnant. On compte plus de 120 chateaux, palaces antiques et villes fortifiées. Oui, le Frioul regorge de petits trésors culturels et de jolis petits bourgs traditionnels, noyés dans des paysages variés entre mer et montagnes. Bref, une région qui mérite le détour ! Bondì !

Le Frioul et moi c’est une longue histoire. J’y vais tous les ans depuis que je suis née, j’y ai même vécu. En fait, mon grand père était frioulan, je suis donc d’origine frioulane. Ce n’est pas une exception puisque de nombreux frioulans ont émigré en France et en Belgique au cours du 20ème siècle. Mon grand père, lui, a choisi Liège, en Belgique, pour développer son activité: le granito et la mosaïque.
Avec cet article, j’espère vous emmener découvrir une région peu connue des touristes (et même des italiens) et vous partager toute mon expérience et mes coups de cœur d’un endroit que je connais si bien…

A la découverte du Frioul

꧁꧂

Sur les traces de mes racines

[media]

 

Un schéma pour situer la localisation de la région Frioul-Vénétie Julienne. Sur cette carte vous retrouvez quelques lieux et poins d’intérêts auxquels je fais référence dans cet article….
A la fin de l’article, je vous partage tous les détails sur la culture, la cuisine locale et mes conseils pour visiter le Frioul !

 
 
 [/media]

꧁꧂

1. Les montagnes et les lacs {Fusine, Sauris, Barcis & tous les autres}

[media]

[/media]

Le Frioul est une région montagneuse où les amateurs de nature et des randonnées seront enchantés.
Proche des montagnes, on trouve aussi de très nombreux lacs: certains sont très connus, comme les lacs de Fusine (ici), le lac de Sauris (ici) et le lac del Predil (ici), d’autres le sont moins mais sont tout aussi beaux. Se balader près des lacs permet de trouver un peu de fraîcheur en été, car bien souvent on peut s’y baigner. Moi ce que j’aime le plus c’est d’admirer les beaux paysages !
Un lac un peu moins connu est Barcis. Sa particularité est la couleur de son eau: bleu turquoise. Pas évident de le voir en photo, il faut le voir en vrai. Pour y aller, c’est par ici!
Pour les amateurs de lacs et de trekking, le Frioul a l’avantage d’être également proche d’autres grands sites, comme Bled (en Slovénie) ou le lac de Braies (Bolzano, en Italie)…
Dans tous les cas, la nature a très bien gâté le Frioul, et c’est tant mieux pour nous !

 
 
 Barcis
 
 
Les lacs de Fusine (le lac Supérieur et Inférieur)

 

꧁꧂

2. La mer et le littoral {Les plages, Trieste et le Château de Miramare}

[media]


[/media]

Au sud, le Frioul est bordé par la mer Adriatique. Le décor est totalement différent: mer, plages (de sable et de galets) et quelques chateaux.
En partant de l’extrême est de l’Italie, à quelques kilomètres de la frontière avec la Slovénie, on retrouve Trieste, la capitale régionale. Il ne faut pas s’arrêter aux apparences de la périphérie de la ville (les grands buildings sont affreux!), parce que le centre ville est, tout au contraire, très bien soigné et super joli. Je conseille de se balader dans le centre, aux alentours de la place principale (Piazza Unità d’Italia), d’aller siroter un Spritz Aperol et de déguster une pizza. Sans oublier de prendre un café; on dit que l’on boit deux fois plus de café à Trieste que dans toute la botte italienne.
A 8 kilomètres de Trieste, on s’émerveille devant le Chateau de Miramare: un vrai coup de coeur! Construit en 1856, le chateau est merveilleusement bien conservé, c’est presque surréaliste! Il se trouve au bord d’une falaise, au milieu de très grands jardins où l’on peut facilement y passer quelques heures…
Si l’on continue ensuite sur la côte, on peut longer la mer jusqu’à Monfalcone, en passant par Sistiana (en faisant la promenade Rilke) et puis on rejoint les plages de sables. Même si la mer n’est pas aussi paradisiaque que celle du sud de l’Italie, il y a des coins très sympas et des petits trésors bien cachés. Donc si vous cherchez plutôt à vous baigner, vous pouvez aller à Lignano (ici), très animée et connue pour les discothèques et les concerts sur la plage, ou Grado, une localité très charmante avec son vieux port (ici). Si vous continuez vers l’ouest vous arriverez en Vénétie (autre région d’Italie) et vous trouverez Bibione, Caorle, Lido di Jesolo et puis… Venise !

Les bonnes adresses

⫸Où manger à Trieste ? Pour une délicieuse pizza, je vous donne rendez-vous à la « Pizzeria di Napoli » ici
⫸Pour aller au Chateau de Miramare? Le Chateau se trouve ici – l’entrée est gratuite – on se gare juste avant d’arriver au Chateau (gratuitement)
⫸Pour se promener? Le « Sentier de Rilke » est un parcours de 2km qui part du chateau de Duino jusqu’à Sistiana (ou vice-versa), en longeant des falaises de 80m, de la Réserve Naturelle des Falaises de Duino, et en offrant des panoramas impressionnants. Il se trouve ici


Le centre de Trieste


Castello Miramare

 

꧁꧂

3. Les villages et leurs traditions {San Daniele, Maniago, Cividale }

[media]  [/media]

En dehors des montagnes ou de la mer, lorsque l’on part à la découverte de la région, on traverse les nombreux villages qui se trouvent entre collines viticoles et champs de maïs. Ces villages ont tous des points communs: ils ont été construits autour de l’Eglise du village, les maisons ont des toits de tuiles rouges et on peut toujours apercevoir au loin (ou de près) les montagnes.

A côté de leurs points communs, ces villages se distinguent les uns des autres par leurs traditions et leur savoir-faire unique. Ainsi, de nombreux petits bourgs enrichissent la région avec leur art et leurs traditions; de Grado, avec son centre historique vénitien, au petit bourg de San Daniele qui garde dans l’église de Sant’ Antonio les fresques les plus précieuses de la région et qui fabrique son Prosciutto (jambon), à Cividale del Friuli, ville historique et siège du premier duché lombard en Italie. Sans oublier Maniago, la capitale de la coutellerie italienne (où l’on fabrique les couteaux Maserin) et Spilimbergo, connue comme la ville des mosaïques (je vous en parle plus bas)…  Il y en a pour tous les goûts!

Les bonnes adresses

⫸Où déguster le Prosciutto di San Daniele? Ne manquez pas ce délice qui fond en bouche! A tester à L’Osteria (ici) ou Al Dolcenero (ici) dans le village de San Daniele
⫸Une exposition de mosaïque? C’est à Spilimbergo que se trouve la Scuola di Mosaico di Spilimbergo (Ecole de Mosaïques) (ici). Tous les détails un peu plus bas!
⫸Sequals, mon village… Sequals est un petit village de 2000 habitants. C’est ici que j’ai passé deux ans de ma vie, ainsi que de très nombreuses vacances. Il porte une place très importante dans mon coeur !
On l’appelle le village des mosaïstes car certains des plus grands mosaïstes de cette époque sont originaires d’ici. « Un véritable berceau de la mosaïque moderne », d’après Le Télégramme.
Mais Sequals est aussi connu en Italie pour son boxeur, Primo Carnera, qui a été champion du monde des poids lourd en 1933. Le champion mesurait 1,97m. Chaque année, à la mi-juillet, le village est en fête (c’est la fête de Primo Carnera)!

De haut (gauche): Cividale del Friuli, Spilimbergo et Sequals

 

꧁꧂

4. Les visites culturelles dans les vielles villes {Udine, Pordenone et les villes médiévales}

[media]

[/media]

Il y a aussi de très belles vieilles villes à voir dans la région: Udine, Pordenone, Gorizia et puis Trieste, des villes discrètes mais élégantes. Elles ne sont pas très grandes, mais leurs centres sont souvent très bien conservés et démontrent leur richesse en histoire et culture.  On retrouve aussi de nombreuses villes médiévales. Cividale del Friuli (la photo de couverture de cet article), Gemona del Friuli, Valvasone ou encore Palmanova, une ville forteresse en forme d’étoile (voir ici), pour n’en nommer que certaines.

Je conseille de prendre le temps d’en voir certaines et de s’arrêter sur une de leurs places. Par exemple:
Pordenone a conservé son centre historique où trônent l’Hôtel de ville avec la tour de l’horloge et la cathédrale. L’artère principale de la ville est le Corso Vittorio Emanuele II, longé par de splendides bâtiments historiques dont le Palazzo Mantica-Cattaneo et le Palazzo Ricchieri, aujourd’hui siège du Musée Civique Artistique.
 Udine est connue pour être la ville de Tiepolo parce qu’elle abrite de nombreux de ses chefs-d’œuvres du dix-huitième siècle. Au centre ville, on retrouve d’élégants palais de style gothique-vénitien comme l’Hôtel de ville ou Loggia del Lionello.

 

Udine

꧁꧂

5. La nature et le dolce far niente

[media]

[/media]

En dehors des visites culturelles, la beauté du Frioul c’est sans aucun doute sa nature et ses grands espaces verts, traversés par les torrents… Au centre des montagnes régionales coule le Tagliamento. Ces photos ont été prises à Pinzano al Tagliamento (ici). Un peu partout dans la région on retrouve des petits havres de paix où on peut se rafraîchir (l’eau de source est très froide mais limpide!) et prendre le soleil ! C’est sans aucun doute mon endroit préféré pour me perdre dans la nature.

꧁꧂

6. L’art de la mosaïque

[media]

[/media]

Vous l’aurez compris, la mosaïque tient une place importante dans la vie et la culture des frioulans.

⫸ Qu’est-ce que la mosaïque? L’art de la mosaïque consiste à créer des images, des sculptures ou des portraits avec des petits morceaux de différents matériaux et couleurs (pierres, verre, coquillages), qui peut être décoré avec de l’or et des pierres précieuses.

De nombreux artistes sont nés dans le Frioul, notamment à Sequals. C’est donc sans surprise que, quelques kilomètres plus loin (à Spilimbergo), a été fondée l’école de mosaïque du Frioul, en 1922, qui a formé des générations d’artisans et a exporté dans le monde de l’art !
Aujourd’hui encore, chaque année des étudiants viennent étudier cet art et réalisent des oeuvres prestigieuses aux quatre coins du monde !
La Scuola di Mosaico di Spilimbergo (Ecole de Mosaiques de Spilimbergo) est ouverte au public de la fin du mois de juillet jusqu’au début du mois de septembre pour son exposition annuelle. Je la conseille si vous êtes dans les parages ! L’entrée est libre. Les visiteurs affluent du monde entier. (C’est par ici)

 

꧁꧂

Quelques conseils

pour visiter le Frioul

Que manger dans le Frioul ?

 

La cuisine du Frioul est influencée par les traditions culinaires slaves et vénitiennes.

Les plats typiques sont la polenta et la « porcina« , préparées avec des viandes de porc bouillies et mises en saucisse.
Il y a également de nombreux produits du terroir:

  • Le produit typique par excellence est le jambon de San Daniele, connu et exporté dans le monde entier, suivi par le fromage de Montasio et le Speck (jambon fumé) de Sauris.
  • On n’oublie pas aussi le vin.  Oui, la cuisine locale est assez consistante !

Pour déguster le Prosciutto di San Daniele: on va à L’Osteria (ici) ou Al Dolcenero (ici) où l’on peut faire une dégustation.

On profite également de boire du vin blanc (verduzzo bianco), du rouge (refosco rosso) et puis le Spritz Aperol à un prix dérisoire (entre 1,50€ et 3€ le verre dans les bars de village)

Comment se rendre dans le Frioul ?

On peut se rendre dans le Frioul de différentes manières: en voiture, en transport public ou en avion. Dans tous les cas, le plus simple est d’avoir une voiture lorsque l’on est sur place.

⫸ Voiture
La région est frontalière avec la Slovénie et l’Autriche, et pas très loin de l’Istrie (région de la Croatie), donc très facile d’accès depuis ces pays. De plus si vous êtes au nord de l’Italie, vous pouvez rejoindre Pordenone en 3 heures et demie depuis Milan. L’idéal pour visiter le Frioul est d’avoir une voiture.
⫸ Train
On peut prendre un train jusqu’à Trieste – Udine – Pordenone.
Si vous venez de Rome, Milan, Florence ou toute autre grande ville en Italie, il y a des trains express jusqu’à Venise (gare de Venezia Santa Lucia).
⫸ Avion
Les aéroports les plus proches sont Trieste, Trévise et l’aéroport de Marco Polo Venezia.

Quand visiter le Frioul ?

Il n’y a pas vraiment de bonne ou mauvaise période pour visiter le Frioul.
Tout dépend bien évidemment de ce que l’on recherche.

⫸ En hiver
Les hivers sont plutôt froids, mais peuvent être ensoleilés (il y a de la neige en montagne). C’est idéal pour aller skier, voir les lacs sous la neige ou pour visiter les vielles villes.

En été
Les étés sont chauds et ensoleillés (tempérés par quelques orages en soirée).
La région n’étant pas très touristique, il n’y a pas vraiment besoin d’éviter la « haute saison ». Au contraire, en été il y a de nombreuses fêtes de villages (appelées « Sagra ») et plusieurs marchés. C’est une occasion parfaite pour découvrir les différents villages, faire de la randonnée en montagne ou aller se baigner dans les torrents…

En dehors de Trieste et du littoral, il n’y a pas énormément de grands hotels dans la région.
Tant mieux, c’est l’occasion d’aller dans un agritourisme ou dans un petit hotel local (qui est bien souvent un Hotel Restaurant (Albergo Ristorante))

 

Il est important de savoir que le Frioul a été touché par un violent tremblement de terre en 1976. C’est un événement qui a beaucoup marqué et les habitants en parlent encore très souvent. Une grande majorité des maisons ont été abîmées voire détruites ce qui a nécessité la reconstruction de nombreuses infrastructures…

Merci à mon papa pour ses belles photos des montagnes !

➳ Vous connaissez le Frioul? Ou vous êtes, vous aussi, originaire de la région?

➳ N’hésitez pas à partager votre expérience et votre histoire
Laissez moi un petit commentaire 🙂

Written By
More from Florence

Coup d’oeil sur Prague

Son nom résonne comme une mélodie, son style séduit : Praha, la...
Read More

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *