Voyager seule en Thaïlande: Mon expérience

Je suis partie voyager seule en Thaïlande pendant 6 semaines. Ce n’est pas la première fois que je partais seule (mon tout premier voyage solo c’était quand j’avais 22 ans) et ce ne sera certainement pas la dernière. Mais à chaque nouveau départ, je dois répondre à l’incompréhension, l’étonnement et parfois même la tentative de dissuasion de partir de la part de mes proches…
Aujourd’hui j’ai la trentaine, j’ai un travail et je suis en couple mais l’envie de partir vivre une aventure hors du commun, de sortir de ma zone de confort et de découvrir de nouveau horizons gagne toujours le combat. Parce qu’au fond, voyager seule est pour moi l’une des plus belles et plus intenses aventures à vivre (je vous parle des raisons pourquoi je voyage seule ici).
Dans cet article, je vous partage mon expérience de ce voyage complètement improvisé où j’ai voyagé seule du nord au sud de la Thaïlande pendant un mois et demi.

Pourquoi partir voyager seule en Thaïlande ?

Il semblerait qu’il y ait des destinations qui soient plus simples que d’autres pour les voyageurs et voyageuses solo et la Thaïlande en fait partie. La Thaïlande est une destination très bien développée pour le tourisme et il est très facile de se déplacer d’un endroit à l’autre. On y retrouve d’ailleurs beaucoup de vacanciers mais également de backpackers et backpackeuses qui parcourent le pays voire toute l’Asie du Sud-Est. C’est un peu pour cette « facilité » que la Thaïlande m’a semblé être un bon choix pour vivre cette aventure.

Si je suis partie en Thaïlande, c’est également parce que le décalage horaire (+6 heures par rapport à la Belgique) me permettait facilement de pouvoir travailler à distance avec la Belgique sans trop de difficulté. Un élément qui n’est pas sans importance, même si l’on ne part pas travailler, puisque cela permet de garder le contact assez facilement avec nos familles et amis restés à la maison.

Pour résumer je dirais que la Thaïlande est une destination idéale pour voyager en solo (surtout si c’est la première fois).

Mes premières impressions en Thaïlande

Dès mon arrivée à Bangkok, j’ai été séduite par l’organisation des Thai pour le tourisme. À peine sortie de l’aéroport, un officier me guide vers le bus à prendre pour rejoindre le centre de Bangkok proche de mon hôtel. Quelques minutes plus tard, après avoir retiré mes premiers Bath thaïlandais, je suis à bord du bus en route pour le centre-ville de Bangkok.

Après m’être installée à l’hôtel, je sors me balader afin de prendre la température du quartier et les rues sont plutôt tranquilles. Être seule n’attire que des sourires de la part des gens que je croise et je me sens entièrement en sécurité.

Ces premières impressions resteront mon ressenti tout au long du voyage, aussi bien au nord qu’au sud de la Thaïlande.

La sécurité en Thaïlande quand on voyage seule

La Thaïlande est un pays très sûr, on s’y sent en sécurité et il y a de nombreuses infrastructures en cas de besoin. Bien évidemment, comme partout dans le monde, c’est un sentiment personnel qui varie d’une expérience à une autre, mais dans l’ensemble le sentiment de sécurité est partagé.

Personnellement, je me suis promenée en ville comme à la campagne, j’ai voyagé en bus et train de nuit, j’ai pris de nombreux « tuk-tuk », je suis partie seule en scooter dans le Nord de la Thaïlande et je ne me suis jamais sentie en insécurité.
Les femmes qui voyagent seules en Thaïlande sont nombreuses ce qui peut peut-être expliquer que les locaux y soient habitués ?

 

Se déplacer en Thaïlande quand on voyage seule

Se déplacer en Thaïlande peut se faire assez facilement grâce à l’offre importante de de transports, la facilité de se déplacer d’un endroit à l’autre (en train, bus, tours organisés,…), de pouvoir demander de l’aide, de réserver en dernière minute et puis aussi la faciliter de payer et réserver par carte à de nombreux endroits.
Ça a été pour moi la plus grande facilité du voyage, réussir à me déplacer aisément même en étant seule sans avoir peur de prendre certains moyens de transport ou les transports la nuit par exemple. Les infos pratiques pour se déplacer à retrouver ici.

Quelques conseils pour voyager seule en Thaïlande

On me demande souvent quel conseil je donnerai à celles qui souhaitent partir voyager en solo. Voyager seule en Thaïlande est assez simple, mais voici quelques conseils utiles pour vivre le voyage de la meilleure manière qui soit :

  • Acheter carte sim locale : Avoir une carte sim locale c’est avoir la possibilité d’utiliser son téléphone et internet même lorsqu’il n’y a pas de wifi. C’est super pratique, dans la majorité du pays on peut avoir accès à la 5G. On peut acheter, activer et recharger une carte sim dans les supermarchés 7-Eleven.
  • Réserver des logements où il est facile de rencontrer d’autres voyageurs : C’est en tout cas ce que j’aime faire lorsque je voyage seule. Dormir en auberge ou guesthouse ou dans des logements dont les avis mentionnent qu’il y a des espaces communes où est facile de rencontrer d’autres voyageurs ou alors que l’on partage le repas du soir tous ensemble. C’est une belle manière de rencontrer d’autres voyageurs ou les locaux et de pouvoir faire un bout de chemin en compagnie.
  • Utiliser les applications Grab et Gojek pour se déplacer à dos d’un scooter conduit par un chauffeur. Si, si, c’est un peu comme le Uber de chez nous, mais que l’on peut prendre en scooter (mais également en voiture si l’on souhaite). L’avantage du deux roues ? Il est plus rapide car il se faufile partout et c’est très économique. Parce que l’inconvénient d’être seule c’est qu’on ne peut pas diviser les dépenses…
  • Avoir une batterie externe pour recharger son téléphone à tout moment : Conseil que je partage parce que j’avais oublié ma batterie externe et elle m’a vraiment manqué ! Puisque l’on utilise son téléphone pour à peu près tout (prise de photos, s’orienter, discuter, etc), on a besoin de pouvoir le charger régulièrement.Avoir une batterie externe permet d’avoir un téléphone toujours chargé qui peut être utile en cas de pépin.
  • Faire attention à l’heure d’arrivée des trains/bus de nuit. Si l’arrivée est prévue tôt le matin (vers 5h ou 6h, vérifier que l’hôtel soit au courant ou ait une réception ouverte) Par exemple dans la ville de Chiang Mai la plupart des auberges de jeunesses et petits hotels n’ont pas une réception ouverte 24h/24.

C’est une liste non exhaustive bien sûr et puis surtout ce des conseils qui pourraient finalement s’appliquer aussi à tous les voyageurs qui passent par la Thaïlande. 🙂

En résumé

Voyager en solo est une expérience qui a son lot de surprises, d’imprévus et, clairement, tout n’est pas rose.
Mais c’est aussi une expérience qui nous force à nous retrancher, à s’écouter, à sortir de sa zone de confort plusieurs fois par jour tous les jours.  C’est pour moi une belle, riche et intense aventure.

J’ai rencontré énormément de femmes qui voyageaient seules en Thaïlande. La plus jeune avait 18 ans et la plus âgée était pensionnée. Tout cela pour dire qu’il n’y a clairement pas d’âge pour voyager seule, que ce soit en Thaïlande ou ailleurs d’ailleurs 😉
Comme souvent, il est relativement facile de rencontrer du monde lorsque l’on voyage seul, la Thaïlande n’était pas une exception puisqu’il y a des auberges, des activités, des groupes Facebook et pleins d’autres moyens pour rencontrer d’autres voyageurs et voyageuses et partager un bout de chemin ensemble. Comme à chaque fois que je voyage seule, j’ai finalement été très peu vraiment seule. Et c’est ce que j’adore le plus : les rencontres.
J’ai adoré mon voyage pour la découverte de la Thaïlande mais aussi surtout pour l’expérience enrichissante qu’il m’a apportée dans ma vie.

Alors si vous souhaitez partir voyager seule en Thaïlande (ou n’importe où d’ailleurs), allez-y !

« Le voyage ne consiste pas seulement à découvrir de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. » 

Marcel Proust

Pour retrouver mes récits de voyages en solo: 

Vous partez bientôt en voyage en Thaïlande ou vous y songer ?
Laissez-moi un commentaire

More from Florence
Bruxelles: 20 incontournables dans le centre
Aujourd'hui,  je me suis prêtée au jeu de lister en 20 points...
Read More
Join the Conversation

8 Comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. says: Sandrine

    Bonjour Florence,
    Je devais partir avec un ami pour ce voyage et finalement je me retrouve à être seule sans rien avoir organisé, pour ton voyage en Thaïlande as-tu planifier ton séjour au carré ou bien au jour le jour ? Ou quand même réalisé ton propre trajet avec les activités à chaque endroit ?
    De te lire m’a donné envie de partir seule chose que je redoutais un peu car c’est la première fois pour moi
    Merci

    1. says: Florence

      Bonjour Sandrine 🙂
      Je suis heureuse que tu décides de partir même si ton ami ne vient pas. Tu as raison, c’est comme ça que je suis partie seule la première fois et maintenant j’adore voyager seule !
      Pour mon voyage en Thailande je n’avais rien organisé à l’avance: uniquement mes 2 premières nuits d’hotel à Bangkok. C’était la toute première fois que je partais sans organisation et je pense que la Thailande est la destination parfaite pour planifier au jour le jour parce que tout est relativement facile (réservations, déplacements, etc). C’est un pays très touristique donc tout est bien rodé.
      Dès que j’arrivais sur place je me renseignais sur les activités, demandais à l’auberge et autres voyageurs que je croisais

  2. says: Oana

    Salut Florence ! Merci beaucoup pour cet article ! J’hesitais a y aller toute seule, mais la, plus aucun doute. Peut etre c’est une question un peu bete : comme ca sera mon premier voyage en backpack, pourrais tu nous dire qu’est ce que tu as pris dans tes bagages ? Je ne sais pas du tout comment m’y prendre.

    1. says: Florence

      Hello Oana
      C’est génial 🙂 je suis trop contente pour toi!
      Ca c’est une bonne question, il faudrait que je fasse un article détaillé sur ce que je prends dans mon sac à dos. Dans un sac de 50L: 2 short, un legging, un pantalon long (très léger), des t-shirts légers, sous-vêtements et sandales. Sur moi: chaussures de marche/rando, pull, casquette. N’oublie pas une batterie externe (ça sauve la vie), crème solaire (elle coute très cher en Asie!), lunettes de soleil, chapeau et un cadenas si tu dors en auberge

  3. says: Noémie

    Bonjour Florence,

    Merci pour ce partage, j’adore ton style d’écriture, je voyage seule depuis mes 18 ans mais j’ai toujours le droit aux craintes de ma mère ahah

    En cherchant un témoignage à lui communiquer je suis tombée sur le tien et je n’aurais pas pu mieux l’exprimer ! Merci 🙂

    Enjoy le prochain voyage !

    Noémie

    1. says: Florence - Reporter on the road

      Hello Noémie 🙂
      Merci pour ton commentaire!
      Je comprends tout à fait, c’est la même chose pour moi haha
      Je suis heureuse si mon témoignage reflète ta pensée et peut aider ta maman à comprendre ce qui nous pousse à vouloir voyager, explorer, découvrir mais également nous émanciper par le voyage…
      Même si ce n’est jamais simple de voir nos proches partir « loin » c’est aussi le plus beau cadeau qu’on puisse leur faire.
      Pour moi le fait de voyager seule m’a ouvert tellement de portes et m’a donné beaucoup de force!
      Je ne serai sûrement pas le même sans toutes ces expériences 🙂

      Au plaisir d’en discuter avec toi!

      Florence

  4. says: Rigutto claudio

    Désolé Florence,mais je me désabonne car j’ ai l’ impression qué tu me realise pas l’ etat Dans lequel se trouve Notre planete . Pourtant ton avenir est plus en jeux qué le mien qui ai 65 ans
    Cordialement et sans aucune haine ni jalousie

    1. says: Florence - Reporter on the road

      Bonjour Claudio,
      Ton message me surprend… Qu’entends-tu par « tu ne réalises pas l’état dans lequel se trouve notre planète » ?
      Je préfèrerais avoir une discussion constructive sur un sujet qui me parait si important et qui est au coeur de chacune de mes décisions.
      On peut bien évidemment voir le voyage comme une source de pollution, mais malheureusement ce n’est pas la seule et surtout il est possible de minimiser son impact sur l’environnement même en voyageant. 🙂
      C’est ce que j’essaye de promouvoir à travers mon blog de voyage qui souhaite montrer le voyage alternatif.

      Belle journée,
      Florence