Voyager seule: Guide pratique & conseils

Les voyageuses solo sont de plus en plus nombreuses. Mais pour certaines, trouver l’audace et le courage de le faire n’est pas facile. Pour d’autres, il reste beaucoup d’interrogations et de questionnements avant le grand départ. Je suis passée par là…  Aujourd’hui, je réalise que voyager seule est une véritable chance. L’expérience est unique, enrichissante et inoubliable. Ces voyages solo m’ont fait grandir, ils ont contribué à mon épanouissement personnel et social. Au fur et à mesure, voyager seule est devenue une véritable passion.

A travers cet article, je souhaite partager mes conseils pour vous aider à trouver la confiance, la motivation ou les réponses à vos questions avant de partir voyager seule. Bien évidemment, ces conseils sont, pour la plupart, valables aussi bien pour les femmes que pour les hommes.

Voyager seule quand on est une femme

Dans cet article, j’aborde toutes les grandes questions du voyage solo au féminin :

  • Voyager seule quand on est une femme : aller au-delà des jugements de notre société
  • Partir seule ? Trouver la motivation et l’inspiration pour franchir le cap
  • Les plus gros défis lorsque l’on voyage seule et comment les surmonter
  • Faut-il avoir peur de voyager seule quand on est une femme ?
  • Les conseils pour concrétiser et se préparer au voyage solo

 

I. Oser partir: aller au delà des jugements

Annoncer que l’on va voyager seule, c’est faire face à de nombreuses réactions : incompréhension, étonnement, agacement, incrédibilité, et ça suscite beaucoup de questions de la part même de notre entourage… En fonction de votre sexe, de votre âge et de votre situation familiale, vous serez d’autant plus jugée.
Ces jugements, ne sont pas uniquement destinés aux voyageuses. Dans la majorité des cultures et des sociétés du monde, les femmes sont jugées pour ce qu’elles disent, pensent et pour leur manière de se comporter, de s’habiller, voire même pour les choix qu’elles prennent. C’est une raison pour lesquelles il est d’autant plus difficile pour une femme de prendre la décision de partir en voyage seule.  Pour l’opinion publique, une femme qui voyage seule en Amérique du sud, par exemple, c’est perçu comme dangereux et comme de l’inconscience.
Heureusement, les choses évoluent… doucement, certes, mais elles évoluent.

C’est pourquoi, c’est important d’aller au-delà de ces jugements. Surtout, ne vous laissez pas intimider par ces jugements. Qu’ils proviennent de vos proches ou d’inconnus, faites-leur comprendre qu’il est temps que le monde évolue et que les femmes devraient être considérées sur le même pieds d’égalité que les hommes. Entourez-vous de personnes positives ou n’hésitez pas à discuter avec d’autres voyageurs qui vont, j’en suis sure, vous apporter beaucoup de motivation. Je suis heureuse de voir qu’il y a de très nombreuses femmes qui voyagent seules et qui ont réussi à se moquer de ces jugements. Vous aussi, vous en êtes capables ! 

Dans mon entourage, j’ai été la première à voyager seule. Non seulement, je ne savais pas comment l’annoncer à mes parents, mais j’ai surtout éprouvé beaucoup de difficulté à le « justifier » auprès de mes amis ou de mes connaissances. Sans parler du petit copain…
Aujourd’hui, je n’attends plus l’approbation des autres pour prendre des décisions qui me concerne.

Le voyage solo c’est pour tout le monde, que l’on soit jeune ou moins jeune, en couple ou célibataire, étudiant ou travailleur…

II. Pourquoi partir seule?

Voyager seul(e) est d’abord et avant tout une démarche unique et personnelle. Chacun(e) a sa propre raison de vouloir partir seul(e). Si l’on demande à des femmes pourquoi elles veulent voyager seule, la première raison qui ressort est « pour la liberté, pour se faire plaisir et pour le goût de l’aventure ». Je pense qu’on pourrait facilement trouver 1001 raisons de voyager seule. (J’en parle dans mon article « Pourquoi je voyage seule« )

Initialement, il peut y avoir différentes situations – qui poussent à se lancer dans le voyage solo :

  • Personne ne veut venir avec vous: vous n’avez personne dans votre entourage qui a les mêmes envies que vous, par rapport au choix de la destination, pour des raisons de bonne entente ou tout simplement parce que vous êtes la seule qui aime tant voyager.
  • Personne ne peut partir avec vous: vos amis et vos proches sont occupés, ils travaillent, ils étudient alors que vous, justement, vous avez du temps, donc c’est maintenant ou jamais. On n’est pas toujours synchro sur le timing et sur le budget avec les gens qui partagent notre vie…
  • C’est votre choix ! C’est tout à fait normal d’avoir envie de vivre une telle expérience une fois (ou plusieurs) dans votre vie. Voyager seul(e) peut être un plaisir. Vous avez l’envie de découvrir et de vivre cette aventure, c’est votre projet à vous. Personnellement, je voyage seule parce que j’aime voyager et j’aime le faire aussi seule.

Mon tout premier voyage seule je n’avais jamais imaginé le faire… seule. A l’époque, j’avais 22 ans et je voulais visiter le grand ouest américain. J’espérais partager ce voyage avec d’autres, mais personne n’était disponible, j’ai donc du faire un choix : laisser tomber ce rêve OU faire le voyage seule. Après de longues hésitations et beaucoup de conversations, j’ai osé sauter le pas ! Depuis cette première expérience, voici 6 ans que je voyage aussi – mais pas uniquement – seule.

On n’est pas les seules à vouloir voyager seule. Il y a plein de monde, là dehors, qui vit cette aventure. 

 

III. Les plus gros défis et comment les surmonter

Même si je pense que les avantages sont beaucoup plus nombreux, il y a quelques défis à surmonter et certains inconvénients à partir en voyage sans ses amis/sa famille/son copain. Mais lorsque l’on s’y prépare et qu’on connait ces défis à l’avance, on peut facilement les surmonter et être fière de les avoir affrontés. A vous de les voir comme un grand challenge !

1.Les inconvénients et défis du voyage solo et comment les surmonter 

J’ai rencontré quelques difficultés durant mes voyages, mais elles m’ont permis de gagner en maturité et au final, j’ai pris confiance en moi !

  • Le manque de contact avec mes proches: si l’on part pendant plusieurs mois ou pendant certaines occasions, comme Noël, c’est parfois difficile d’être seule et loin de ses proches. Heureusement, les moyens de communications et les technologies rendent les choses plus faciles et permettent d’être facilement et rapidement en contact avec nos proches restés au pays. Ma maman me rappelle souvent que, elle, quand elle voyageait de son temps, elle devait envoyer des lettre par la poste et trouver une cabine téléphonique pour prendre contact avec ses parents !
  • Personne avec qui partager le moment: Certains moments ont plus de saveurs s’ils sont partagés avec des gens qu’on apprécie. J’ai été triste de ne pas pouvoir partager certains coucher du soleil ou certains moments drôles avec mes amis. On aurait certainement pu en rire pendant de longues années. Mais heureusement, on est rarement vraiment seul lorsque l’on voyage. Il y a tellement d’autres voyageurs dans le même cas que nous et on finit toujours par se faire de  nouveaux amis. Ces moments on les partage donc avec eux.
  • Résoudre les problèmes seule: C’est normal, si on a un petit soucis quand on voyage seule, on doit être prête à les affronter toute seule. Il m’est arrivé de rater le bus et de devoir attendre toute seule pour le suivant qui n’arrivait que 8h plus tard ! La récompense, c’est qu’on finit par gagner confiance en nous et surtout on apprend à gérer sa vie toute seule.
  • Les rencontres éphémères: Comme je l’ai dit, on rencontre énormément de monde lorsque l’on voyage seule, mais souvent ces rencontres sont éphémères. On passe quelques jours avec certaines personnes et puis nos chemins se séparent et il faut donc tout recommencer… Pour moi, c’est un aspect difficile à vivre, surtout sur de longues périodes, puisque j’ai l’impression de ne tisser que des relations « artificielles ». J’ai donc appris à ne pas trop m’attacher et à garder contact avec ceux que j’ai vraiment apprécié.
  • Les coûts plus importants: Peu importe ce que l’on fait,  ça risque de couter plus cher quand on est tout seul plutôt qu’à plusieurs. Le logement, le transport (par exemple, le taxi), les repas ou les activités. Bien souvent, être à deux permet de diviser les coûts. Voilà une raison de plus de trouver un peu de compagnie pendant notre voyage.
  • Certaines restrictions: On ne peut pas tout faire quand on est seule. Par exemple, ce n’est pas évident de prendre des photos de soi. Il faut alors demander à d’autres personnes. Aussi, j’ai rarement été manger dehors (ou au restaurant) toute seule… A l’inverse, j’étais plus libre de décider où aller, quand rentrer et je n’avais personne pour m’interdire de m’arrêter un peu (trop) longtemps à un endroit afin de prendre quelques photos.
  • L’insécurité… parfois: Je mentirais si je disais que je ne me suis jamais sentie en insécurité. Le plus souvent, pour éviter de me mettre dans des situations inconfortables, j’évitais de sortir la nuit ou de faire certains déplacements parce que j’étais seule. Par exemple lorsque j’étais en Inde, je me suis sentie obligée de prendre un taxi pour rentrer le soir et j’osais moins sortir à la tombée de la nuit si je n’avais personne pour m’accompagner. C’est dommage, mais on apprend à vivre différemment, et ça nous ouvre les yeux sur les différents modes de vie à l’étranger.
2. Insécurité : Faut-il avoir peur de voyager seule quand on est une femme ?

C’est l’un des sujets faisant le plus débat. Celui qui pose, apparemment, le plus question et le plus problème : « Tu pars toute seule ?! Tu es folle, c’est dangereux ! »

Ma réponse: Non, ce n’est pas dangereux de partir seule, et non, il ne faut pas avoir peur de voyager seule. 

Ce qu’il faut savoir:

  1. Dans sa vie, une femme est plus susceptible d’être victime de violence ou d’harcèlement par rapport aux hommes et ce, peu importe où l’on se trouve sur terre. On ne changera jamais cette tendance en restant à la maison sans jamais sortir de chez nous. Voyager et s’épanouir, c’est montrer au monde qu’on doit arrêter de considérer les femmes comme le « sexe faible ».
  2. L’insécurité, ça peut se ressentir aussi chez nous – chez vous. On n’est pas plus en insécurité lorsque l’on est à l’étranger. Je pense d’ailleurs, que j’ai visité beaucoup d’endroits qui étaient beaucoup plus sûrs que Bruxelles ou Paris. Des villes comme Vancouver sont tellement plus agréables à vivre.
  3. Ce n’est pas ‘dangereux’ parce que vous êtes une femme. Ce qui peut, peut-être, poser problème c’est de se retrouver seul à certains endroits ou dans certaines situation. Un voyageur solo – homme ou femme – sera plus vite considéré comme une « cible » facile pour des agresseurs par rapport à des voyageurs qui sont en groupe. Il faut juste se renseigner à l’avance sur les « endroits » à éviter. Mais ça, ça vaut aussi pour nos sorties dans notre propre ville, n’est-ce pas?

En résumé, il ne faut pas avoir peur de voyager seule quand on est une femme ! Et si vous souhaitez en être convaincues, allez lire les très nombreux témoignages de voyageuses qui partent faire le tour du monde ou qui partent en vacances seules. Ces femmes, jeunes et moins jeunes, en couple ou célibataire, habituée et non, reviennent toutes avec des histoires formidables. Il n’y a qu’à voir certains groupes Facebook comme Voyager au féminin en sac à dos ou We are Backpackeuses

Même si l’on part seule on ne le restera certainement pas très longtemps. On se fait très vite des amis et on rencontre beaucoup d’autres voyageurs, solo ou pas.

 

IV. Quelques conseils pour voyager seul(e)

Voici quelques conseils pour préparer votre premier (ou dixième) voyage solo. Voyez-les plutôt comme une checklist (non exhaustive) qui peut vous aider à vous rassurer ou à prouver que vous êtes bien préparé(e)s. J’insiste sur le fait que ces conseils valent aussi pour les hommes. Vous pouvez retrouver également mes 20 conseils pour les femmes qui voyagent seules en Inde.

  • Renseignez-vous sur votre destination, prenez connaissance des coutumes culturelles et religieuses du pays. Cela va vous aider à répondre à plusieurs questions : où loger, comment se déplacer, comment s’habiller,… C’est probablement le point le plus important, même si vous voyagez en groupe.
    Pour les belges, le site du Ministère des affaires étrangères donne de nombreuses informations sur tous les pays. Vous pouvez aussi vous inscrire sur le site Travellers Online
  • Habillez-vous en fonction de la destination et des mœurs locales. Respecter le code vestimentaire de la région ou du pays que l’on visite c’est avant tout une manière de montrer le respect aux populations locales et se montrer favorable à l’intégration et à la rencontre des autres.
  • Choisissez votre logement en fonction des avis d’autres voyageurs solo. J’ai constaté que toutes les auberges de jeunesses ne proposait pas des services optimaux pour les voyageurs solo. Posez-vous les questions suivantes: Est-ce que le logement est accueillant pour celles qui voyagent seule ? Y a t-il une salle commune pour rencontrer d’autres voyageurs ? Est-ce que l’hébergement est dans un quartier sûr ? Vous trouverez probablement les réponses à ces questions en lisant les commentaires d’autres voyageurs.
  • Prenez note des numéros de téléphones importants et sauvegardez une copie de vos documents d’identité. C’est un conseil ‘sécuritaire’ pour éviter de se retrouver dans une situation du style: notre téléphone n’a plus de batterie et on ne sait pas comment rentrer à l’hotel ou on doit prendre un vol mais notre passport est perdu/ a été volé.
  • Renseignez-vous sur les transports de nuit. Cela dépend vraiment de la région où vous voyagez. Dans certains pays, on recommande les bus privés, dans d’autres on préfère les trains de nuit. Le mieux, c’est de se renseigner à l’avance pour éviter les mauvaises surprises.
  • Si besoin, achetez une carte SIM locale. Avoir un téléphone portable qui fonctionne partout et avoir accès à internet, même lorsque l’on est perdue dans une rue où personne ne parle anglais ou français, ça peut aider à retrouver son chemin.
  • Donnez de vos nouvelles à vos proches. Lorsque l’on est en voyage on est plongé dans un autre monde et on oublie (presque) qu’il y a nos amis et nos familles quelque part sur terre. Pourtant, c’est important de leur donner de nos nouvelles. D’abord parce qu’ils seront ravis que l’on partage cette aventure avec eux et puis, parce que ça peut les rassurer de savoir que tout va bien de notre côté
  • Faites confiance à votre instinct. Si vous parlez à des inconnus, rien ne vous oblige de leur dire que vous voyagez seul(e). Faites confiance à votre instinct. Si on vous aborde dans la rue et que vous n’êtes pas à l’aise, montrez que vous avez confiance en vous et que vous connaissez votre chemin…
  • Mais surtout… Ayez confiance en vous! C’est le meilleur qu’on puisse vous donner. Vous vivez une expérience inoubliable alors profitez du voyage et vivez pleinement votre aventure ! Et puis, venez partager votre expérience avec nous 🙂

 

Ressources & liens utiles

 

Written By
More from Florence

Un week-end à Lille

Une vrai surprise ! Voilà comment je décrirai Lille. Authentique, dynamique et...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *