Rêvez le Japon: Allées et venues japonaises

Le Japon répond à toutes les attentes. Pour les accros des nouvelles technologies, c’est le pays des robots, des mangas et des jeux-vidéos. Les amoureux de la nature ne seront pas déçus non plus; si une grande partie du littoral est occupée par les centres urbains abondamment peuplées, dès que l’on s’éloigne des côtes, on découvre un Japon intérieur, naturel, secret, presque sauvage… probablement le vrai pays du Soleil Levant.

Retour sur un road trip haut en couleur de Tokyo à Osaka

Tokyo

Après plusieurs heures de vol, me voici à Tokyo, capitale et plus grande ville du Japon. Le soleil et l’envie de ne pas perdre une seconde me font un peu oublier le décalage horaire. J’avoue, deux jours sur place, ce n’est pas assez. J’ai couru pour en voir le maximum avant de continuer mon chemin.

La ville est subdivisée en différents quartiers étalés sur plusieurs kilomètres, tous accessibles via le métro. Il est donc très facile de se rendre d’un point à un autre. On trouve de tout, des bâtiments modernes, des temples, des palais, des parcs, de grands espaces ouverts, un zoo, des quartiers surchargés de boutiques et restaurants,… Honnêtement, c’est une ville qui bouge et qui, me semble-t-il, ne dort jamais.

Hakone

Nichée à flanc de montagne, cette localité est une station thermale très prisée pour ses sources chaudes naturelles et son lac Ashi d’où on aperçoit le Mont Fuji par temps clair. C’était plaisant de sortir de la ville et de passer dans un environnement plus naturel mais en dehors du tour touristique, il n’y a pas grand-chose à voir de plus. Ce que je retiens par contre, c’est le ryokan (auberges traditionnelles) où j’ai dormi et ma première utilisation des bains communs. Avec les sources thermales du coin, l’eau est divinement chaude.

Takayama

Charmante ville remplie de « onsen » (sources thermales), de ryokan (auberges traditionnelles) et de boutiques d’artisanat. Deux endroits m’ont particulièrement marqué : le quartier des temples (Teramachi) où plusieurs chemins banalisés vous emmènent au-devant de 14 temples et le quartier pittoresque de la ville (Sanmaji Suji) qui abrite de nombreuses tavernes et boutiques. De quoi s’occuper durant toute une journée. Je pointerai aussi le « Takayama Matsuri Yatai Kaikan » qui est un hall d’exposition des chars. Décorés, colorés, un petit détour obligatoire.

Shirakawago

Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité, le village de Shirakawago est un site incontournable. Il s’agit d’un village constitué de maisons typiques de style « gasshō-zukuri » avec des toits très pentus pour supporter les chutes de neige de cette région montagneuse. A l’origine, ce village a été fondé par un clan vaincu pour y fabriquer de la poudre à canon à l’abri du clan vainqueur, dans le but de prendre sa revanche, une fois les préparatifs finis. Maintenant, il s’agit d’un site qui attire beaucoup de visiteurs.

Je vous invite à prendre une nuitée dans une des nombreuses familles qui ouvrent leurs portes. Ce sera l’occasion de dormir à la japonaise et de partager le repas du soir et le petit déjeuner avec votre famille d’accueil. Une belle expérience même si il n’était pas facile de communiquer.

Kanazawa

A mi-séjour, me voici au bord de la mer du Japon. Les trajets en train et bus s’enchaînent et ma motivation est intacte. Kanazawa figure sur la carte du Japon grâce au « Kenroku-en » considéré comme l’un des plus beaux espaces verts du pays. Il est superbe. On n’oublie qu’on est en ville et on profite des sentiers pour se vider la tête.

La ville ne se résume pas à ses jardins, le château de Kanazawa est un magnifique endroit sans oublier les demeures des samouraïs du quartier Nagamachi et les vieux pavillons de thé de Higashi-no-Kuruwa qui ont traversé les âges sans soucis.

Kyoto

La ville que je voulais voir. Epargnées par les bombardiers américains durant la seconde guerre mondiale, l’ancienne capitale impériale conserve un précieux patrimoine. Un vrai régal.

Avertissement ! Pour visiter Kyoto … il faut des pieds solides. Je me souviens le premier jour, j’ai marché huit heures, rien que pour faire la partie « Est » de la ville. Faites une sélection des sites que vous voulez voir et préparez votre temps de visites, c’est mon conseil pour Kyoto. Ce sont des kilomètres de chemins sinueux de la gare au château et du quartier des geishas jusqu’aux temples et sanctuaires malheureusement noyés de visiteurs.

En journée, ce sont les geishas et leurs robes qui coloreront les rues. En soirée, ce sont les enseignes des petits restaurants et des bars qui attireront votre attention.

Si vous avez le temps, rendez-vous à Nara. Tous les monuments historiques de cette localité sont à voir. Surtout le Temple bouddhiste de Tôdai-ji.

Hiroshima

Tristement célèbre pour le bombardement nucléaire qu’elle a subi durant la Seconde Guerre mondiale, Hiroshima est une ville nouvelle, entièrement reconstruite après le drame.

Il y a, pour moi, deux sites majeurs à visiter :

Le parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima a été construit pour rendre hommage aux victimes du bombardement atomique. Le musée est très intéressant, rempli de photos et d’objets divers, un musée vivant et une belle surprise. Parmi les monuments commémoratifs, le Dôme de Genbaku, seul bâtiment encore debout après le bombardement, rappelle de façon brutale cette tranche de notre sombre passé.

L’île de Miya-jima est considérée comme une île sacrée où il n’y a ni maternité ni cimetière. Il est interdit de naître ou d’être enterrer sur cette île. Je vous jure, je l’ai lu sur le bateau. La principale curiosité est le sanctuaire d’Itsukushima et son célèbre Torii flottant. Un endroit chargé d’histoire, reposant, limite spirituel accessible après une petite traversée en bateau.

Ces lieux chargés d’histoires (souvent dramatiques) me donnent toujours une sensation particulière. Je pense qu’il est bon de se tourner vers le futur mais sans oublier le passé pour que les tragédies ne se répètent pas.

Mont Koya

Montagne sacrée qui abrite 150 monastères dont la moitié dispose de chambres d’hôtes. C’était vraiment plaisant de séjourner et de partager mon repas avec les moines. Curieux aussi d’assister à la prière du matin, un moment haut de spiritualité.

Hors du monastère, il est possible de faire une randonnée originale puisque qu’il s’agit d’un immense cimetière (où des personnalités connues continuent actuellement à s’y faire enterrer) menant au pavillon des lanternes. Superbe temple où encore aujourd’hui beaucoup de personnes viennent communier.

Osaka

Ville rebelle ? Peut-être. Osaka est plus décontractée que les autres grandes villes du Japon. J’ai aperçu des gens parler fort en rue, courir et même traverser au rouge, choses impensables ailleurs.

Le célèbre quartier de Shinsaibashi, traversé par la rivière Dotonbori est un monde à part où s’agglutinent les restaurants, les bars et les salles de jeux. La nuit, les illuminations y sont superbes. J’ai adoré visiter le château d’Osaka, véritable musée sur la région durant la faste période Edo. Armures de samouraï, fresques des grandes batailles passées, …. La balade autour du château n’en est pas moins plaisante puisque le parc tout autour est assez vaste et offre un poumon de verdure dans un centre urbain.

 

En conclusion, j’ai apprécié mon séjour au Japon et je ne regrette pas d’avoir fait ce choix. La culture japonaise offre un dépaysement total. Les japonais sont amicaux, serviables, calmes, prêt à vous aider même si ils ne comprennent pas l’anglais, c’est ahurissant. Je vous invite sincèrement à vous rendre là-bas.

Petite astuce avant de partir si vous désirez voyager dans le pays, procurez-vous (dans votre pays d’origine) un railpass spécial touriste. Vous pourrez dès lors prendre autant de trains que vous voulez sans faire la file aux guichets. C’est très utile, croyez-moi.

Ce récit de voyage nous a été partagé par Mathieu, blogueur « Lost Abroad »
Vous pouvez, vous aussi, partager vos récits de voyage

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Written By
More from Mathieu

Un hiver à Moscou

Moscou est une ville surprenante à voir sous toutes les saisons... L'hiver...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *