Maroc : Découvrir Fès et sa médina

Le Maroc, j’en rêve depuis longtemps. C’est surtout la découverte de la culture et du style arabe qui m’attire. Ma toute première étape du Maroc s’appelle Fès. Fès est l’une des 4 villes impériales du pays avec Marrakech, Rabat et Meknes. Fès est un joyau de la culture marocaine et le berceau du savoir.
Visiter Fès, c’est plonger dans une ambiance de Moyen-Âge et se perdre dans la plus grande médina du monde !

A 3 heures d’avion de Bruxelles, on débarque dans la vallée du Sebou…
L’immersion est immédiate, les gens dans la rue, les odeurs, les commerçants,…
C’est un dépaysement total. En quelques secondes, on débarque dans la ville fortifiée, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.
On est ensuite propulsé dans sa fameuse médina. Avec 8 entrées, 9400 ruelles, 144 quartiers différents, 2 tanneries et la deuxième plus grande mosquée du pays, mieux vaut avoir un bon sens de l’orientation, la plus grande médina du monde est un véritable labyrinthe !

 

Récit de notre découverte de Fès

Il est 05h15, c’est l’heure de la première prière de la journée. Les plus courageux se réveillent pour être présents.
Pour nous, la journée commence un peu plus tard. On se lève à 06h30 pour capturer le lever du soleil sur la vieille ville. On a repéré comment monter sur le toit de notre Riad d’où on admire le soleil colorier petit à petit les maisons de chaux. Quel silence. On entend les coq et les ânes au loin et tout parait si calme et paisible. Mais ces instants de tranquillité vont vite se dissiper. Quelques instants plus tard, ce sont les enfants qui se mettent en route avec leurs cartables pour aller à l’école et les premiers commerçants et artisans rejoignent tranquillement leur échoppes. On voit passer les balayeurs avec leurs ânes pour nettoyer les rues et ramasser les sacs poubelles qui ont été déposés devant chaque habitation. Les rues de la médina sont encore désertes et la plupart des échoppes sont fermées.  C’est le meilleur moment pour pouvoir admirer seuls tous les édifices. On en profite d’ailleurs pour admirer et découvrir la médina à notre rythme.

Entre 9h00 et 9h30, la plupart des commerçants sont arrivés. Un peu plus tard, la foule arrive au compte goute. En deux temps, trois mouvements, la médina se remplit et la vie reprend de plus belle. C’est le moment pour nous de prendre notre petit déjeuner: jus d’orange frais, crêpe marocaine et quelques biscuits et gâteaux locaux. Faites-vous plaisir !

 

Comment visiter Fès

On peut bien sûr visiter Fès tout seul, en se ballandant, en se perdant, et en découvrant petit à petit tout ce que la ville a à offrir.
Nous sommes restés 4 jours à Fès et nous avons décidé pour notre 2ème jour de profiter des connaissances et des anecdotes d’un guide local.
Notre hébergement nous a mis en contact avec Soufiane, un guide touristique breveté qui connait Fès comme sa poche. Soufiane nous a fait découvrir une toute autre facette de la ville impériale. Il nous a partagé des infos sur l’histoire, l’architecture, la vie du passé et du présent de la ville, il nous a emmené voir les lieux principaux et ceux qui sont bien cachés. Il a aussi répondu à toutes nos questions et nous a aidé à échanger avec les habitants, surtout ceux qui ne parlent pas français.
Contrairement à d’autres « prétendus » guides qui risquent de vous acoster dans la rue, notre guide ne nous a pas emmené faire du « shopping ». (Il nous a quand même bien aidé à négocier lorsque nous voulions acheter quelque chose, merci Soufiane !)

Il faudra certainement plusieurs heures (ou pouvons-nous dire jours?) pour apprendre à se retrouver dans ce labyrinthe. Heureusement quelques indications sont placées sur certaines routes, ce qui permet de retrouver son chemin. Toutefois, le meilleur conseil qu’on a reçu est le suivant: il faut voir la médina de Fès comme une boule ronde dans laquelle le milieu est le point le plus bas (le cours d’eau qui sépare la rive andalouse et la rive Qaraouiyine) et les bords, les points les plus hauts, sont les 14 portes qui permettent de sortir de la médina. Autrement dit, si vous cherchez à sortir de la médina, suivez la foule qui monte. Facile, n’est-ce pas?

Marchander dans la médina

Fès est le Paradis des marchés. Il y en a pour tous les styles et tous les goûts. Au bout de quelques jours, on ne résiste plus au style marocain. Que ce soit pour les lampes en cuivre, les céramiques colorées de Fès, les tapis et nappes faites mains… La seule limite est le nombre de kilos que vous pouvez reprendre dans l’avion ! Bien évidemment, la plus grande partie de plaisir est la négociation du prix. On as souvent l’impression que les prix pour les touristes sont bien plus élevés, alors il ne faut pas hésiter à négocier. C’est comme ça que ça marche. Pour les marocains c’est un jeu, perçu un peu comme une séduction…

Je dois admettre que je suis assez fière de mes négociations. Et au fond, c’est ce qui compte, que vous soyez convaincus du prix auquel vous souhaitez acheter.

Une ville photogénique

Fès, ses couleurs et ses gens sont également le cadre parfait pour les amateurs de photographies. Au détour d’une rue, derrière le marchant de lampes ou de tapis, on tombe nez à nez devant une porte ou une façade façonnée de céramiques, plâtre et bois de cèdre peint. Une beauté architecturale impressionante.
Toutes les rues sont colorées, les gens sont ultra gentils. Toutefois, même si ça parait normal, il faut toujours demander la permission avant de prendre les personnes en photo. Ça a souvent été l’occasion pour échanger quelques mots et quelques expériences avec certains commerçants ou habitants…

C’est toute la beauté de Fes ! 


Fès c’est 156.000 personnes qui cohabitent sur 282 hectares et qui font vivre la ville impériale. 


L’étroitesse des 9300 ruelles oblige à se toucher, se frôler, se côtoyer et dans ces rues seuls les ânes assurent le transport des marchandises et des gravats tels des camions. 


Fès jouit d’une année d’ensoleillement. Même si en hiver il peut faire assez frais, il fait beau toute l’année


50.000 personnes vont et viennent incessamment chaque jour, dans la plus grande médina du monde. 

 

Quelques conseils pour visiter Fès lors d’un week-end ou si vous êtes en voyage au Maroc

Si vous passez quelques jours à Fès, vous devez prendre le temps de vous perdre dans sa médina et de rencontrer ses habitants. N’ayez pas peur. A l’intérieur de la médina il y a 2 rues principales (Talaâ Kbira et Talaâ Sghira) qui vont permettront de sortir par la porte principale.
Dans la médina il y a 144 différents quartiers qui ont chacun leur école, leur mosquée, leur bibliothèque et leurs artisans (!) ce qui fait beaucoup de belles choses à voir.

A ne pas manquer dans la médina:
Al Quaraouine
➺ Les tanneries de Chouwara : attention aux odeurs (pour les voir du haut, il est nécessaire d’aller sur une terrasse de magasin. Ces magasins sont toujours indiqués « Tannerie ». Et non, l’entrée n’est pas payante et vous n’êtes pas obligé d’acheter quelqu’un chose dans l’un de ces magasins.
Médersa Attarine
Bab Boujloud, la « porte bleue » de la vieille Médina

A ne pas manquer en dehors de la médina:
➺ Les portes du Palais Royal 
➺ Voir la vue depuis le Borj Nord et Sud (Nous sommes allés au Sud, et au couché du soleil, c’était top! Aucun touriste, que des locaux qui viennent passer un moment détente.)
➺ La porte Rcif

Si vous avez le temps:
➺  Passez une journée à Meknès, une autre ville impériale du Maroc qui se trouve à 64 km !

  • Les portes (Mosquée, mausolée, Palais Royal)
  • Le mausolée
  • Le lever du soleil depuis la terrasse du Riad
  • Le Riad où nous avons dormi (Gzira)
  • Le thé à la menthe
  • Le restaurant le Patio Bleu et sa belle vue
  • Le coucher du soleil depuis la Borj Sud (Les remparts)
  • Négocier pour faire mes achats
  • La gentillesse des gens et leur accueil

Pour dormir: Il y a de très nombreux Riad situés dans la médina ou juste un peu en dehors.
Choisissez un Riad qui propose des petits déjeuners traditionnels marocains et qui ont une terrasse sur le toit avec une belle vue

Nous avons dormi à l’établissement Riad Gzira Fez
5 Derb FERRANE CHERADA GZIRA,
Fes El Bali
 Coup de ♡

Pour manger: Nous avons souvent mangé sur le pouce, en goutant différentes spécialités en rue et puis, bien sûr, des tajines dans différents restaurants !

Nous avons longuement discuté avec le Maréchal du Nougat
On parle de lui dans les journaux du monde entier pour son délicieux nougat !
Pour le reconnaitre: Il porte une veste blanche avec des pins de tous les pays du monde
Chez le Maréchal Nougat

*
Pour manger léger, avec vue sur les toits de Fès
le Patio Bleu

 

 

Si vous avez aimé, partagez cet article

 

Et vous, le Maroc vous connaissez ? Ou ce pays vous attire ?
Des questions sur Fès?
Laissez-moi un commentaire !
More from Florence

Inde: Voyager seule à New Delhi

New Delhi, la capitale de la République de l'Inde est une métropole...
Read More

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *